De Vivian Maier à Markus Lüpertz, les expositions qui ouvrent l'année 2022 en régions

Picasso et les artistes arabes à Tourcoing, l'apprentissage de l'art à Metz, la finitude de la vie humaine et ses traductions artistiques à Lyon. Notre sélection d'expositions à voir en régions dans les premiers mois de l'année 2022.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 6 min.
A gauche, Vivian Maier, Chicago, octobre 1976 - A droite, Markus Lüpertz, Siethen See, 2020 (A gauche © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY. -  A droite © photo : Michael Werner Gallery)

De la photographie avec Vivian Maier en Bretagne, Raymond Depardon à Montpellier ou John Coplans à Cherbourg, de l'art contemporain avec Markus Lüpertz à Orléans, la Joconde en immersion à Marseille, la civilisation romaine à Lens, un petit tour des expositions à voir en régions avant l'été.

Autoportraits et scènes de rue de Vivian Maier à Quimper et à Pont-Aven

Vivian Maier, Chicago, sans date  (© Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY)

Le musée des Beaux-arts de Quimper et le musée de Pont-Aven proposent une double exposition de la photographe américaine Vivian Maier, dont l'œuvre, jamais montrée de son vivant, a été découverte par hasard juste avant sa mort en 2007 et suscite depuis un engouement constant. A Quimper, on pourra voir ses scènes de rue de New York et Chicago. A Pont-Aven, on verra ses autoportraits, un genre qu'elle a pratiqué toute sa vie de façon virtuose, jouant à l'infini avec son ombre et les reflets. Jusqu'au 17 mai.

Arts du cirque et saltimbanques à Rouen

Fernand Léger, Le Cirque Medrano, 1918, Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle (© ADAGP, Paris, Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI,Dist. RMN-Grand Palais / Bertrand Prévost)

Dans le cadre de son programme "Le Temps des collections", qui vise à mettre les collections, publiques et privées, au cœur de la vie des musées, Rouen présente celle de Gérard et Jeanne Yvonne Borg sur les arts du cirque. Un univers qui a fasciné de nombreux artistes. Elle est complétée par des prêts de grandes institutions. Peintures, dessins, affiches, objets d'art, costumes, jouets, sculptures et photographies retracent l'histoire du cirque et de ses liens avec le monde de l'art au musée des Beaux-Arts. Trois autres expositions complètent celle-ci au Musée industriel de la Corderie Vallois, au pôle Beauvoisine et à la Fabrique des Savoirs. Jusqu'au 17 mai 2022.

La Rome du Louvre au Louvre-Lens

Enduit peint : Uranie, 62-79, Peinture murale, Musée du Louvre, département des Antiquités grecques, étrusques et romaines (© RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) / Hervé Lewandowski)

A l'occasion de leur fermeture temporaire, les salles romaines du Louvre s'installent au Louvre-Lens. Plus de 400 œuvres racontent l'histoire de la cité, de son empire et de son art, l'organisation de la société romaine, la place qu'y tiennent la religion, la figure de l'empereur, le quotidien des habitants de l'empire. L'exposition montre aussi l'ouverture d'une cité perméable aux influences extérieures. Des vestiges du nord de la France rendent compte de la diversité sociale et culturelle de l'empire romain. Du 6 avril au 25 juillet.

Markus Lüpertz à Orléans

Markus Lüperts, "Arkadien - Unterwelt", 2013  (Photo : Michael Werner Gallery)

120 peintures, dessins, sculptures (dont certaines monumentales) de Markus Lüpertz, figure majeure du néo-expressionnisme allemand, sont exposées à Orléans, entre le musée des Beaux-arts, l'hôtel Cabu et les rues de la ville. Un artiste contemporain, né en 1941, un artiste contemporain inspiré par l'Antiquité et par les maîtres de la peinture, qui construit un paradis perdu. Du 5 mars au 4 septembre 2022.

Les fragments de corps de John Coplans à Cherbourg

John Coplans, "Back with Arms Above", 1984 (© The John Coplans Trust)

Après la Fondation Cartier-Bresson à Paris, Le Point du Jour à Cherbourg expose le travail de John Coplans, peintre, critique d'art et commissaire d'expositions, qui s'est consacré les 20 dernières années de sa vie à la photographie, sur un sujet unique, son propre corps. A partir de 60 ans, il a réalisé un travail formel remarquable sur des fragments de corps d'où le visage est toujours absent, à partir desquels il dessine des formes. Du 6 février au 15 mai 2022.

L'art d'apprendre autrement au Centre Pompidou-Metz

Jean-Marc BRODHAG, "Le terrain d’aventures du Salon", Metz, 1977-1980 (© Jean-Marc Brodhag)

De nombreux artistes s'interrogent sur la formation artistique, remettant en question l'école d'art et imaginant des alternatives pédagogiques antiacadémiques, libertaires et radicales. L'exposition "L'art d'apprendre", au Centre Pompidou-Metz, explore ces démarches nées après 1968, initiées dans le contexte d'un désir de transformation sociale vers une humanité nouvelle. Avec 200 œuvres et documents, des années 1960-1970 et contemporaines, dont certaines "praticables", et un espace de classe expérimentale pour les groupes et les visiteurs. Du 5 février au 29 août.

La Joconde, exposition immersive à Marseille

Exposition immersive sur La Joconde  (© Mardi 8 Artisans d'idées)

Une exposition "immersive" propose de redécouvrir la Joconde à travers des récits et des expériences, au Palais de la Bourse de Marseille. Six projections numériques en très grand format évoquent le chef-d'œuvre le plus connu de Léonard de Vinci et racontent les histoires qui ont fait de cette peinture une icône : sa disparition quand elle a été volée, les copies qui ne l'ont jamais égalée, son sourire et la technique picturale de Léonard qui a toujours gardé la Joconde avec lui, la perfectionnant sans cesse. Des dispositifs interactifs sont proposés au public et un décor inspiré des paysages de Léonard anime l'espace. Du 10 mars au 21 août 2022.

"Communes" de Raymond Depardon au Pavillon populaire de Montpellier

Raymond Depardon, Causse-Bégon  (© 2021 Raymond Depardon / Magnum Photos)

Le 1er mars 2010, une société texane était autorisée à prospecter pour trouver du gaz de schiste sur un périmètre de 4400 km2 dans le sud-est de la France, entre Gard, Lozère, Aveyron, Hérault. 280 communes étaient touchées mais la mobilisation de ses habitants a permis l'abrogation de ce qu'on avait appelé le "permis de Nant". Au lendemain du premier confinement, l'été 2020, Raymond Depardon a exploré ces villages de l'arrière-pays méditerranéen qui avaient échappé au désastre écologique. Le Pavillon populaire de Montpellier expose l'ensemble des images de ce projet, baptisé "Communes". Du 16 février au 24 avril.

Vanités d'hier et d'aujourd'hui au musée des Beaux-Arts de Lyon

Simon Renard de Saint-André, "Vanité", vers 1650. Huile sur toile. Lyon, musée des Beaux-Arts.  (Image © Lyon MBA – Photo Alain Basset)

Le musée des Beaux-Arts de Lyon nous convie à un voyage dans le monde des vanités à travers les siècles, de la fin du XVe siècle à l'art contemporain. Près de 160 œuvres, estampes, peintures, dessins, gravures, sculptures, installations invitent à une réflexion sur le sens de l'existence humaine et sa finitude, sur le temps qui passe et sur la célébration par les artistes de la fragilité et de la beauté de la vie. De Simon Renard de Saint André (1614-1677) à Picasso, Bill Viola ou Miquel Barceló. Jusqu'au 7 mai 2022.

Claude Monet et Mark Rothko à Giverny

Mark Rothko (1903-1970), "Light Red Over Black", 1957, Londres, Tate, purchased 1959  (© 1998 by Kate Rothko Prizel & Christopher Rothko - ADAGP, Paris, 2021)

Le maître de l’impressionnisme a inspiré de nombreux artistes de la seconde moitié du XXe siècle. Le Musée des impressionnismes de Giverny fait dialoguer des œuvres de Claude Monet et de Mark Rothko, grande figure américaine de l'abstraction. Des peintures tardives du premier, où il cherche à rendre l'immédiateté d'un ressenti, tendant lui aussi vers l'abstraction, et les formidables aplats de couleurs du second. Un rapprochement décliné en thématiques chromatiques pour trouver une autre perception de l’abstraction et de la modernité. Du 18 mars au 3 juillet 2022.

Picasso et les avant-gardes arabes à Tourcoing

Ezekiel Baroukh, "Baigneuse", 1952  (Courtesy of Ramzi & Saeda Dalloul Art Foundation)

L'Institut du monde arabe-Tourcoing se penche sur le dialogue entre Picasso et les artistes modernes arabes. Il confronte des œuvres graphiques, des peintures et des céramiques de Picasso et des œuvres d'artistes arabes issues de collections privées du Moyen-Orient. Au-delà du dialogue formel l'exposition met en lumière des intérêts communs pour les arts premiers, le pacifisme. Elle interroge aussi la relation intime de Picasso, né à Málaga, aux arts de l’islam. Du 2 avril au 10 juillet.

Joaquín Sorolla et les merveilles de Venise aux Bassins des lumières de Bordeaux

Simulation exposition "Venise, la Sérénissime"  (© Culturespaces / Cutback)

Venise et le peintre espagnol Joaquín Sorolla sont au programme des expositions numériques immersives des Bassins des lumières à Bordeaux. La première propose un voyage le long du Grand Canal, des canaux, des ruelles et des places, des palais et des églises de la cité italienne, à la découverte des mosaïques de Saint-Marc, des chefs-d'œuvre du Tintoret, de Bellini ou de Canaletto. La seconde retrace l'œuvre de Sorolla, de ses portraits de famille à ses jardins, paysages et bords de mer. Du 11 février 2022 au 2 janvier 2023.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.