Avignon : les intermittents interrompent la générale du "Prince de Hombourg"

La répétition générale de la pièce "Le Prince de Hombourg" a été interrompue mercredi soir par une délégation d'intermittents. Ces derniers avaient prévenu de perturbations dans le "In". Ils protestent toujours contre la nouvelle convention d'assurance chômage signée par les partenaires sociaux, qui durcit leur régime spécifique.

(Les compagnies de théâtre en plein affichage à Avignon © Maxppp)

Les spectacles du "In" du Festival d'Avignon, qui doit ouvrir ses portes samedi, étaient sous la menace d'actions des intermittents. Finalement, il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour assister aux premières perturbations. Mercredi soir, une délégation d'une dizaine d'intermittents s'est invitée dans la cour d'honneur du Palais des Papes pour interrompre la répétition générale du Prince de Hombourg , l'un des spectacles-phares de cette édition. Les comédiens n'ont pu finir leur représentation.

Même si le "Off", constitué de centaines de pièces dans les théâtres de la ville, n'est a priori pas menacé - les compagnies ayant investi beaucoup d'argent dans ces spectacles -, il n'en est pas de même des grandes représentations du "In". Les intermittents sont toujours décidés à crier leur colère face au durcissement des conditions de leur statut induit par la nouvelle convention d'assurance chômage signée par les partenaires sociaux il y a plusieurs semaines.

Un peu plus tôt dans la soirée, à Aix-en-Provence, la première de La Flûte enchantée ouvrant le festival lyrique avait bien pu se tenir, malgré une manifestation - pacifique - des intermittents devant le Grand Théâtre de Provence.