"Forest Art Project" : en Normandie des artistes exposent et s'engagent pour la protection de la biodiversité

Jusqu'au 19 septembre, l'exposition "Forest Art Project" s'affiche dans cinq lieux du département de la Manche. Les artistes interpellent le public sur le rôle crucial des forêts pour la protection de la biodiversité. 

Article rédigé par
Camille Belsoeur - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une oeuvre de l'exposition "Forest Art Project" à Caen.  (FRANCEINFO)

Comment interpeller le public sur la nécessité absolue de protéger la flore pour préserver l'environnement ? L'association "Forest art project" répond à ce défi en présentant les richesses des forêts primaires par le biais de l'art. Du 10 juillet au 19 septembre, cinq expositions sur ce thème sont organisées dans le département de La Manche en différents lieux : le château de Gratot, la maison Jacques Prévert, l’île de Tatihou, le château de Carneville et l'abbaye de Cerisy-la-Forêt.  

Au château du Gratot, point névralgique du projet, les oeuvres d'art ont été installées à l'intérieur des murs en pierre datant du 13e siècle. Hugues Pénot, qui a imaginé l'exposition, espère ouvrir les yeux au public sur la dégradation des milieux naturels. "Les haies, c'est le meilleur système de protection qui soit contre les inondations, contre les intempéries, les vents violents, la sécheresse. Et en plus d'être beaux, les arbres absorbent le gaz carbonique pour rejeter de l'oxygène. Ce sont des biotopes, donc des fabricants de biodiversité", raconte t-il. 

Forest Art Project

"C'est un choc esthétique et émotionnel"

L'exposition "Forest Art Project" rassemble des dizaines d'œuvres d'art contemporain. Ce sont les artistes membres du collectif qui sont derrière les créations présentées. On peut citer Francis Hallé, Sarah Valente, Pauline Lisowski ou Vincent Lajarige. Ce dernier s'est déplacé au château de Gratot pour défendre la cause environnementale. "Nous voulons donner, à travers la création artistique, l'idée d'une forêt imaginaire et susciter l'émerveillement, l'étonnement, voire la stupéfaction. Ce ressenti touche toutes les personnes qui voient une grande forêt amazonienne ou une grande forêt primaire en Afrique ou en Indonésie. C'est un choc esthétique et émotionnel", dit-il. 

Exposition "Forest art project"
 Jusqu'au 19 septembre au château de Gratot dans La Manche, ainsi qu'à la maison Jacques Prévert, l’île de Tatihou, le château de Carneville et l'abbaye de Cerisy-la-Forêt. 
Le château de Gratot accueille une centaine de dessins, peintures, sculptures, photographies et installations. Entrée est payante (tarif normal : 4 euros).
Les quatre autres lieux regroupent chacun entre 20 et 40 œuvres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Art contemporain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.