À Reims, la surprenante exposition "Image 3.0" questionne les visiteurs du Cellier

Publié
Image 3.0 au Cellier de Reims
France 3
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

"Image 3.0", c'est le nom de cette exposition qui a commencé en mai et se tiendra jusqu'au 4 septembre au Cellier de Reims dans la Marne. Au programme, des photographies, vidéos et expériences sonores de 16 artistes français, le tout à la croisée de l'art et de la science.

C'est une exposition inédite qui embarque le visiteur dans la quatrième dimension au Cellier de Reims, en partenariat avec le Jeu de Paume. Image 3.0 rassemble les travaux inédits de 16 artistes contemporains travaillant en France. Ils ont répondu à la commande photographique du Centre national des arts plastiques, qui soutient l'art contemporain depuis 1971. Son thème ? L'assemblage. Un choix de la ville de Reims qui candidate au label de Capitale européenne de la culture organisée par le ministère de la Culture.

Dans cette exposition à la croisée de l'art et de la science, le public est invité à la réflexion et à jouer avec ses sens. Un parcours inédit lui permet de découvrir 16 oeuvres sensorielles et immersives conçues avec les innovations scientifiques et techniques, les plus pointues comme la cybernétique, l'intelligence artificielle et la reconnaissance faciale.

Les nouveaux langages de l'image

L'ensemble montré pour la première fois offre un panorama très varié des modes d'appréhension de l'image. Des techniques innovantes sont donc utilisées, comme l'imprimante 3D, la réalité virtuelle, les plateformes en ligne, la modélisation informatique. Une installation de Hanako Murakami, intitulée Le regard qui brûle, utilise même des capteurs occulaires. Le visiteur peut animer un petit écran seulement en le regardant. L'expérience est saisissante. Photographies au mur, projections vidéos, vidéos augmentées, installations immersives, oeuvres neuro-réactives, animations générées en temps réel ou casques virtuels amusent et surprennent les visiteurs.

On place un petit casque sur la tête et on analyse notre cerveau. Cela donne des représentations graphiques totalement inattendues.

Un visiteur


L'exposition interactive invite le visiteur à se questionner sur ce qu'il voit. Réalité ou simulacre ? À l'image de cette oeuvre intitulée Les mille vies d'Isis, une photo géante au mur représente une femme entièrement créée dans la nature, dévêtue puis habillée. Mais ce n'est pas une vraie photographie : c'est une image de synthèse. Où commence la participation du visiteur et où s’arrête le travail de l’artiste ? Les visiteurs ont jusqu’au 4 septembre pour donner une réponse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.