Patrimoine : la villa Laurent, joyau de l'art nouveau

Au bord de l'Hérault, à Agde, la villa Laurent constitue un énorme chantier de restauration.

France 3

À l'extérieur de la villa Laurent, à Agde (Hérault), le gros oeuvre se termine avec la restauration du perron. Les colonnes de marbre ont retrouvé leur lustre d'origine. Cet édifice, bâti de pierre et de béton, témoigne des techniques de construction les plus innovantes en 1900. Mais c'est l'intérieur qui montre le mieux les goûts éclectiques du propriétaire : le riche et fantasque Emmanuel Laurent en affiche la couleur dès le vestibule. "On est dans une zone qui nous annonce l'ambiance de la villa, avec ses motifs art nouveau, mais aussi ses motifs antiquisants", explique Laurent Félix, chef du service patrimoine de l'agglo Hérault Méditerranée.

Un chantier de dix millions d'euros

Partout, des échafaudages disent l'ampleur de la tâche. Depuis plusieurs semaines, une équipe de restaurateurs italiens s'affaire sur les plafonds du rez-de-chaussée. Emmanuel Laurent meurt en 1959. Il a dilapidé son énorme fortune. En 1994, quand la mairie achète sa demeure, elle tombe en ruine. Dix ans plus tard, l'agglo Hérault-Méditerranée en prend la gestion. Il faudra une douzaine d'années d'études et de mise en sécurité avant de commencer la restauration. Un chantier de dix millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au bord de l\'Hérault, à Agde, la villa Laurent constitue un énorme chantier de restauration.
Au bord de l'Hérault, à Agde, la villa Laurent constitue un énorme chantier de restauration. (France 3)