Retour sur Chandigarh, la ville idéale pensée par Le Corbusier en Inde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Inde : Chandigarh, la ville idéale pensée par Le Corbusier
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Forget, A.Vedeilhe, S.Yadav - France 2
France Télévisions

En Inde, une ville, construite après l'indépendance du pays et divisée en 60 secteurs, se démarque par son architecture hors norme : Chandigarh. Ses plans ont été pensés par l'architecte Le Corbusier. 

Chandigarh détonne : sortie de terre dans les années 1950 pour devenir la capitale du Penjab indien, cette oasis de végétation et de béton a été conçue de toutes pièces par l'architecte français Le Corbusier.

En 1953, six ans après son indépendance, l'Inde inaugurait Chandigarh. L'architecte avait reçu pour mission de créer une cité symbolisant la liberté. Il a installé le cœur du pouvoir régional, le Complexe du Capitole, dans le nord de la ville. On y trouve deux assemblées, une Cour de justice, et un secrétariat. Avec ses édifices monumentaux en béton armé, aux formes rectilignes et aux structures légères, le Complexe du Capitole est le site de la planète ou se concentrent le plus de bâtiments signés Le Corbusier. 

Toujours populaire 

Avec Chandigarh, l'architecte a appliqué pour l'unique fois de sa vie ses thèses d'urbanisme à grande échelle. Sa ville est parfaitement quadrillée, et organisée autour de secteurs. "Tous les secteurs font 1 200 mètres de long, et 800 mètres de large", indique le nouvel architecte en chef de la ville, Kapil Setia.

Le grand-père de Nitin Sarin a fait partie des tous premiers habitants. "Les gens étaient très excités par l'idée de s'installer ici. C'était une ville jeune, vibrante", confie-t-il. Lui souhaite continuer à y vivre, notamment car dans les secteurs, conçus pour être autonomes, Le Corbusier a souhaité que tout soit accessible à moins de 10 minutes à pied : école, dispensaire, centre médical, bureau de poste… La ville supporte toutefois mal les assauts du temps. Le béton armé s'est en effet abîmé avec le climat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Architecture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.