Gratte-ciel : la nouvelle folie londonienne

Londres, au Royaume-Uni, change doucement, mais sûrement de visage. Des gratte-ciel voient le jour, rivalisant d'innovation architecturale et technologique. 

FRANCE 2

Vue du ciel, Londres (Royaume-Uni) se construit un futur à la verticale, loin de l'architecture victorienne, avec ses immenses grues visibles depuis les ponts de la ville, qui laisseront place dans les 20 prochaines années à des gratte-ciel futuristes. Des bâtiments d'un nouveau genre, ultra-connectés et conçus pour consommer moins d'énergie. C'est le cas du 22 Bishop Gate en plein coeur de Londres. Cette tour, une fois achevée, culminera à 278 mètres, la plus grande jamais construite dans le quartier d'affaires.

Un building aérodynamique

Au 55e étage, des fenêtres de plus de 600 kg sont à poser une à une au-dessus du vide grâce à un système de poulies. "Nous avons travaillé avec des ingénieurs automobiles de Formule 1 pour donner au building une forme aérodynamique, car Londres est située sur une île et il y a beaucoup de vent qui arrive de la Tamise", explique Karen Cook, architecte. Le gratte-ciel sera aussi l'un des premiers au monde à utiliser la sécurité biométrique avec reconnaissance faciale à l'entrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La City de Londres. Depuis 2003, Londres a instauré un péage urbain.
La City de Londres. Depuis 2003, Londres a instauré un péage urbain. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)