Andy Warhol : génie ou imposteur ?

30 ans après sa mort, Andy Warhol reste toujours très controversé. Imposteur pour les uns, novateur pour les autres, retour sur l'artiste et son oeuvre.

FRANCE 2

C'est le pape du pop art, le dandy du XXe siècle, et au premier coup d'oeil, on reconnaît un Warhol. Mao, Jackie Kennedy, Marilyn Monroe, il les a reproduits en multiples exemplaires, c'est sa signature. 

Une supercherie ?

Andy Warhol devient célèbre dans le New York des années 60. C'est l'âge d'or de l'Amérique, de la société de consommation. C'est l'époque où les stars d'Hollywood s'affichent dans les rues. Il invente alors une nouvelle manière de tirer le portrait. Sa méthode ? Choisir une banale photo de presse, en tirer un négatif, l'encrer et finir par la peindre. Le tour est joué, l'image devient un portrait à la Warhol. Les objets du quotidien subissent eux aussi le même sort. C’est un coup de génie, mais l'artiste n'hésite pas à reproduire en 10, 20, 100 exemplaires chaque image. Ce ne serait plus que des posters pour chambre d'ados. À l'époque, certains crient à la supercherie. De l'art ou pas, il s'en moquait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un autoportrait d\'Andy Warhol, exposé à la maison d\'enchères Sotheby\'s, à Hong Kong (Chine), le 2 avril 2010.
Un autoportrait d'Andy Warhol, exposé à la maison d'enchères Sotheby's, à Hong Kong (Chine), le 2 avril 2010. (KIN CHEUNG / AP / SIPA)