Acteurs, producteurs, réalisateurs... Napoléon continue d'inspirer le cinéma

Le personnage de Napoléon inspire de nombreux réalisateurs : l'empereur est apparu dans plus d'un millier de films ou téléfilms. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Eric Fraticelli dans la peau de Napoléon pour un film russe, en 2011.  (GERARD BALDOCCHI / MAXPPP)

C’est l’un des personnages historiques les plus représentés à l'écran. Alors que la France commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon, l'empereur est apparu à plus de 700 reprises au cinéma et près de 300 fois à la télévision, incarné tour à tour par Marlon Brando, Raymond Pellegrin ou encore Rod Steiger. Et même 200 ans après sa mort, le filon n’est pas encore près de s’épuiser.

"Le réalisateur a dit qu'il cherchait un Corse" 

S’il n’est pas le plus connu de la longue liste d'acteurs qui ont joué Napoléon, l’acteur corse Eric Fraticelli était peut-être celui qui s’en rapprochait le plus en termes d'origines. C’est en tous cas pour cette raison qu’un réalisateur russe l’a contacté pour une production sortie en 2012. "Il avait parmi ses vedettes pour le film un comédien polonais, connu en Russie. Le réalisateur lui a dit : 'je cherche un Napoléon qui soit vraiment Corse et qui a sa taille et le même age'", raconte à franceinfo Eric Fraticelli. Et moi j'ai la particularité d'avoir la même taille et d'être aussi né en 69, même si ce n'est pas le même siècle". 

Au début des années 2000, Napoléon est interprété par deux vedettes françaises, Christian Clavier dans un téléfilm en plusieurs épisodes et Philippe Torreton dans Monsieur N réalisé par Antoine de Caunes.

Avec chaque fois la gravité et l’intériorité qu’on attribue au personnage, et à laquelle Eric Fraticelli n’a pas échappé non plus. "Je pense que c'était quelqu'un qui aurait aimé prendre la vie à la légère mais il s'est senti pris d'une responsabilité, explique-t-il. Pour lui, il avait un rôle à jouer dans le monde. Et du coup je faisais un mec qui était constamment soucieux, concentré, en train de réfléchir... Et ça m'a  aidé, du coup, à construire mon personnage". 

Napoléon toujours populaire à l'étranger 

L’acteur corse a pu constater que Napoléon restait une superstar dans l'est de l’Europe, avec des voyages organisés sur le tournage en Pologne. Eric Fraticelli a même rencontré Vladimir Poutine, qu’il a brièvement froissé en l’appelant "Tsar".

200 ans après sa mort, Napoléon est toujours dans l’actualité du cinéma. Le chef-d’œuvre de 1927 du Français Abel Gance est en train d’être restauré par la Cinémathèque avec Netflix en mécène, et Ridley Scott prépare pour 2023 un film sur la jeunesse de l’empereur avec l'acteur Joaquin Phoenix.

Les incarnations de Napoléon à l'écran : reportage de Matteu Maestracci
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.