Cuisine : des fleurs qui se mangent

a revoir

Diffusé le 02/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les fleurs font leur entrée en cuisine. Les grands chefs rivalisent d'idées pour s'en servir comme condiments. Des couleurs chatoyantes dans les assiettes et un régal pour les papilles.

Les abeilles ne s'y trompent pas : cette fleur bleue en forme d'étoile est un délice. La bourrache est une fleur sauvage que Sandrine Auda cultive.

C'est une des fleurs favorites des chefs de cuisine aujourd'hui. Elle a un goût d'huître, de concombre ou de haricot cru.

Dans cette exploitation, la fleur comestible est arrivée il y a 10 ans à la demande des grands noms de la cuisine. La première, c'est la pensée. Une vingtaine de variétés sont récoltées Le goût a pris le dessus sur la couleur.

Nous avons une culture de gueules-de-loup, qui a un goût d'endive et de févette.

Ces fleurs ne sont pas traitées. L'oeillet d'Inde veille au grain.

C'est un répulsif naturel pour insectes. L'oeillet d'Inde sert pour la fleur comestible, mais aussi pour lutter contre les insectes nuisibles.

Cultiver des fleurs comestibles, c'est une course contre la montre. Direction les grandes tables de la Côte d'Azur.

Ça me fait plaisir de te voir.

Sandrine arrive chez Serge Gouloumès, chef étoile de Mougins. Avec une nouvelle fleur : l'agastache.

Un goût d'anis, un goût mentholé.

Fais-moi goûter, je suis curieux. Il y a un peu de puissance, ça pique un peu.

Serge Gouloumès va utiliser la fleur pour agrémenter un rouget.

Chaque fleur va nous amener quelque chose pour "soulever" en quelque sorte notre plat.

Nouvelle épice de la grande cuisine la fleur illumine les assiettes, ravit les yeux comme les palais.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==