Cet article date de plus d'un an.

Reportage "On veut voir Mbappé à genou, comme Cristiano !" : Marrakech attend la demi-finale France-Maroc

Le Maroc s’apprête à vivre une soirée historique face aux Bleus en demi-finale de la Coupe du monde. Jamais un pays africain n’était parvenu à ce stade de la compétition. Ce qui suscite énormément autant d’espoir que de passion.
Article rédigé par franceinfo - Boris Loumagne, édité par marion Ferrere
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des supporters marocains à Rabat le 10 décembre 2022, après la qualification en demi-finale de l'équipe nationale (FADEL SENNA / AFP)

A l'entraînement, les jeunes du club de Marrakech n'ont qu'une idée en tête : la victoire de leur équipe en demi-finale de la Coupe du monde 2022, mercredi 14 décembre face à la France. Sur la pelouse ce jour-là, les footballeurs évoluent en catégorie espoirs. Un mot qui ne les quitte plus. A commencer par Heytam, 17 ans, qui voit une victoire du Maroc 2 buts à 1. "Le Maroc, Inch Allah, va gagner ! On espère, car on va écrire l'Histoire ! On espère, on espère… Mais on ne sait jamais car il y a Kylian Mbappé. C'est un bon joueur, il est rapide, il aime marquer. S'il a une petite chance de 1%, il marque !", redoute-t-il. Kylian Mbappé, c'est l'épouvantail des supporters marocains. Mais l’espoir est là, celui de voir l’attaquant français à genou à la fin du match. "Comme Cristiano la dernière fois !", confirme un jeune joueur avec le sourire, en évoquant la victoire sur le Portugal de Cristiano Ronaldo en quart de finale..

>> Coupe du monde 2022 : "On va jouer comme on sait faire, on est là pour gagner", prévient le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, avant la demi-finale contre la France

Mais l’espoir, le vrai, celui qui anime tous ces jeunes joueurs, c’est de devenir un jour membre de l’équipe nationale. Les Lions de l’Atlas font rêver toute une génération. "Tous les joueurs ici au Maroc rêvent un jour d'être dans l'équipe nationale, s'enflamme Souleymane, 18 ans. Tout le monde rêve d'être là-bas, tu vois : 40 millions de supporters derrière toi, tout le monde crie, il y a plein de joie... C'est vraiment un rêve que je souhaite réaliser dans le futur."

Des supporters français discrets

La passion et l’espoir, voilà ce que soulève l’équipe nationale au Maroc, à Marrakech et dans ce club où évidemment, tous les membres soutiennent les Lions. Tous, sauf un… Un Marseillais. Il s’appelle Frédéric, 21 ans, il est Franco-Marocain. "C'est un peu compliqué", reconnaît en riant le jeune homme. Préparateur physique au club de Marrakech, il va regarder le match en petit comité. "C'est sûr qu'on ne va pas le fêter, on va quand même respecter l'adversaire car c'est notre pays d'accueil. On va le fêter à la maison : en famille, avec les amis. On a prévu un petit repas convivial, mais seulement entre supporters français, on va éviter les embrouilles !" Et comme Frédéric, les Français se feront discrets, mercredi soir à Marrakech. La grande place de la ville sera noire de monde, comme en quart de finale. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.