Coupe du monde 2022 : la Suisse dernière qualifiée en huitièmes de finale après sa victoire spectaculaire contre la Serbie

La Nati, tombeuse de la Serbie (2-3), affrontera le Portugal, mardi, en huitièmes de finale. Le Brésil, défait en fin de match par le Cameroun (0-1), termine premier du groupe G.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Suisses célèbrent le premier but de Xherdan Shaqiri contre la Serbie, le 2 décembre 2022 à Doha. (INA FASSBENDER / AFP)

La phase de poules s'achève en beauté. La Suisse a décroché le dernier billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022, vendredi 2 décembre, après une victoire renversante contre la Serbie (3-2). Deuxième du groupe G derrière le Brésil, battu sur le fil par le Cameroun (0-1), la Nati affrontera le Portugal, mardi 6 décembre, au tour suivant. 

Quatre ans après une rencontre déjà épique face à ces mêmes Serbes (2-1), lors du Mondial 2018 en Russie, les Suisses ont remis ça au stade 974 de Doha. Mis sur la bonne voie par l'inusable Xherdan Shaqiri (20e), buteur sur trois Coupes du monde de suite, les Helvètes croyaient avoir fait le plus dur. Mais c'était sans compter sur les capacités de réaction des hommes de Dragan Stojkovic, qui ont vite renversé le score grâce à leurs deux buteurs Aleksandar Mitrovic (27e) et Dusan Vlahovic (35e).

Troisième huitième de suite pour la Suisse

Pas abattue par ces deux buts presque coup sur coup, la Suisse est revenue à la marque au meilleur des moments, par l'intermédiaire de l'avant-centre monégasque Breel Embolo (44e). Une égalisation qui a eu le don de booster les troupes de Murat Yakin, qui ont repris l'avantage dès le retour du vestiaire. Au terme d'une belle action collective, Remo Freuler (48e) a profité d'une déviation géniale du talon de Ruben Vargas pour donner définitivement l'avantage aux siens. 

Gestionnaire tout le reste du second acte, la Nati s'est, grâce à ce succès (3-2), joliment qualifiée pour la troisième fois de suite en huitièmes de finale d'un Mondial. Lanterne rouge du groupe G avec un petit point, la Serbie paye sa mauvaise défense (huit buts encaissés) au Qatar, mais pourra se consoler en pensant à son potentiel offensif (cinq buts marqués), très prometteur pour la suite. 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Directs Sport

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.