Coupe du monde 2022 : les Pays-Bas, faciles vainqueurs des Etats-Unis, premiers qualifiés pour les quarts de finale

Les Bataves l'ont facilement emporté contre l'équipe américaine (3-1), samedi à Doha.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La joie du défenseur néerlandais Denzel Dumfries, auteur de deux passes décisives et d'un but contre les Américains, lors du huitième de finale de la Coupe du monde, le 3 décembre 2022. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Ces Oranje ont beau manquer parfois de pulpe, ils seront bien au rendez-vous des quarts de finale. Opposés à une équipe des Etats-Unis limitée, les Néerlandais ont validé leur qualification sans forcer (3-1), samedi 3 décembre à Doha, en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022. Dans un match morose, les Pays-Bas ont été portés par leur piston droit Denzel Dumfries, double passeur puis buteur. Ils retrouveront l’Argentine ou l’Australie au tour suivant, samedi prochain.

Ces Bataves sont d'un réalisme glacial, aux antipodes du "football total" si cher à Johan Cruyff et consorts. Plutôt que d'attaquer de toutes parts, les joueurs de Louis van Gaal s'en sont tenus à un plan assez restrictif mais d'une efficacité sans faille. En deux accélérations, l'Intériste Dumfries a déboussolé une défense américaine pas toujours réglée sur le bon fuseau horaire. Ses centres en retrait ont été victorieusement repris par Memphis Depay, auteur son 43e but en sélection (10e), puis Daley Blind (45e+1). 

Les Pays-Bas sans pitié contre des USA trop naïfs

Malheureux sur le but chanceux de l'Américain Haji Wright (76e), le défenseur s'est rattrapé en plaçant une volée du gauche limpide pour sceller la qualification des siens (81e), sanctionnant un nouvel oubli défensif adverse. Comme ses coéquipiers, Dumfries s'est, du reste, appliqué à bien défendre, sans souffrir plus que de raison devant la faible teneur des attaques de la Team USA. 

Si souvent cantonnés à l'étiquette de perdants magnifiques par le passé, ces Néerlandais forment désormais un collectif irrigué par un sang froid incroyable. Capables en plus de quelques folies, comme lors de cette longue séquence de passes avant le premier but, ces Pays-Bas s'affirment comme des outsiders dans la lutte à la victoire finale. Les voici qualifiés pour la 4e fois sur leurs 5 dernières participations en quarts de finale, où ils pourraient affronter l'Argentine, dans un remake du formidable duel de 1998 au Vélodrome (victoire 2-1).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Directs Sport

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.