Coupe du monde 2022 : en Argentine, les médecins alertent les supporters contre le risque de crise cardiaque pendant et après les matchs

L'Albiceleste affronte la Pologne ce mercredi pour une place en huitième de finale. Un match décisif qui sera très suivi dans cette nation fan de football. Mais les soignants s'inquiètent du stress émotionnel, notamment en cas de défaite, qui peut provoquer un infarctus.

Article rédigé par
Caroline Vicq - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des supporters argentins lors du match Argentine-Mexique, le 26 novembre 2022 au Qatar. (JUAN MABROMATA / AFP)

Attention à la mort subite. Un but marqué par des rivaux, un match qui finit en tirs aux buts... Dans certaines situations, le corps du supporter de foot libère de l’adrénaline ce qui fait augmenter les pulsations et peut provoquer le pire.

Alors que l'équipe nationale argentine joue sa qualification en huitièmes de finale de la Coupe du monde face à la Pologne, mercredi 30 novembre, Liliana Aldao, sous-directrice de l’hôpital sirio-libanais de Buenos Aires, alerte sur les risques cardiaques : "La ferveur est contagieuse, quand on est dans un stade surtout, mais aussi quand on se retrouve avec des amis, on génère une libération hormonale qui provoque des incidents cardio-vasculaires comme des infarctus ou des arythmies, qui sont les plus fréquentes."

>> Coupe du monde 2022 : guidée par Lionel Messi, l'Argentine se sort du piège mexicain

Des infarctus "post-défaite"

Le stress émotionnel ressenti lors d’un match est "le même que dans une guerre ou un séisme", affirme Liliana Aladao. Tous les médecins argentins assurent ainsi avoir déjà vu arriver aux urgences des patients victimes de leur exaltation, assure Enrique Gayet, cardiologue : "Les infarctus en plein match sont beaucoup plus fréquents chez les hommes que chez les femmes. Et les hommes en meurent plus. Non seulement on le constate pendant les matchs, mais aussi après, en particulier s’ils perdent. Donc on pense que la consommation d’alcool et de tabac post-défaite augmente aussi les risques cardiaques."

Depuis le début de la Coupe du monde, les médias alertent la population particulièrement passionnée face aux risques d’infarctus lors des matchs de football de l’Albiceleste. Mais il est difficile de convaincre les Argentins de restreindre leur implication émotionnelle car, évidemment, pour eux, le choix est vite fait entre la santé et la passion du football.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.