Coupe du monde 2022 : trois choses à savoir sur la Tunisie, dernier adversaire des Bleus dans le groupe D

Déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, l'équipe de France affronte la Tunisie, mercredi, à 16 heures, pour valider la première place de son groupe.
Article rédigé par
Gabriel Joly - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le onze tunisien aligné par Jalel Kadri face à l'Australie, le 26 novembre 2022. (ERCIN ERTURK / ANADOLU AGENCY / AFP)

Reçu 3/3 pour les Bleus ? Après ses deux victoires contre l'Australie (4-1) et face au Danemark (2-1), l'équipe de France se frotte à la Tunisie, mercredi 30 novembre, à l'Education City Stadium de Doha. Une équipe qui ne l'a jamais battue (deux succès tricolores et deux nuls). L'occasion pour Didier Deschamps de faire souffler une partie de son groupe, déjà qualifié pour les huitièmes de finale et quasiment assuré de terminer premier du groupe D. Mais en face, les Aigles de Carthage, actuellement derniers de la poule, sont dans l'obligation de s'imposer pour espérer poursuivre l'aventure qatarienne.

Une qualification pour le Mondial insolite

Dans une zone Afrique où les places sont très chères (cinq tickets pour 54 nations), la Tunisie est parvenue à se qualifier pour le Mondial grâce à un barrage remporté face au Mali (1-0, 0-0). Mais, fait étonnant, les Tunisiens n'ont pas inscrit le seul but de la double confrontation. Sur un action anodine où le ballon naviguait tranquillement dans la défense malienne lors du match aller, le malheureux Moussa Sissako, pas franchement mis sous pression, a trompé son propre gardien d'une imparable passe en retrait. Pour couronner le tout, le fautif a pris un carton rouge cinq minutes plus tard. Il n'en fallait pas plus aux Aigles de Carthage pour valider leur présence au Qatar grâce à un score nul et vierge au retour.

Des anciens pensionnaires de Ligue 1

Si le jeune Franco-tunisien Hannibal Mejbri de Manchester United ou encore le buteur Youssef Msakni sont les principales stars dans leur pays, le groupe de 26 appelés par le sélectionneur tunisien Jalel Kadri compte de nombreuses têtes bien connues du public français. Pas moins de six joueurs de la liste ont évolué en Ligue 1 (Naïm Sliti, Ellyes Skhiri, Mouez Hassen, Aïssa Laïdouni, Ferjani Sassi et Dylan Bronn). Le Lorientais Montassar Talbi et le Montpelliérain Wahbi Khazri foulent d'ailleurs toujours les pelouses de l'Hexagone. Tout comme le défenseur Ali Adbi, actuellement cinquième de Ligue 2 avec Caen.

Une marée rouge au Qatar

Pour cette première Coupe du monde organisée dans le monde arabe, les fans des Aigles de Carthage se sont déplacés en masse pour s'ajouter aux plusieurs dizaines de milliers de résidents tunisiens déjà présents au Qatar pour travailler.

Résultat, les tribunes de l'Education City Stadium de Doha face au Danemark (0-0) et du stade Al Janoub d'Al-Wakrah lors de la défaite contre l'Australie (1-0) étaient largement acquises à la cause des quarts de finaliste de la dernière CAN. Seul hic, le public attend toujours le premier but de sa sélection dans cette Coupe du monde pour enfin s'enflammer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.