Coupe du monde 2022 : Elisabeth Borne affirme que c'est "une bonne chose" que les footballeurs s'expriment sur leurs valeurs

La Première ministre, en déplacement à Berlin vendredi, faisait référénce à la polémique sur le brassard inclusif "One Love", auquel plusieurs sélections européennes ont renoncé au début du Mondial au Qatar après des menaces de sanctions sportives de la Fifa.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre, Elisabeth Borne, en compagnie du chancelier allemand Olaf Scholz, le 25 novembre 2022 à Berlin (Allemagne). (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Interrogée sur la Coupe du monde au Qatar, la Première ministre, Elisabeth Borne, a encouragé les footballeurs qui y participent à s'exprimer sur leurs valeurs, vendredi 25 novembre lors d'une conférence de presse commune avec le chancelier allemand, Olaf Scholz. "Il me paraît une bonne chose" que "les joueurs puissent s'exprimer sur les valeurs que nous partageons évidemment entièrement, tout en respectant les règles du tournoi", a-t-elle lancé.

Elle faisait référénce à la polémique sur le brassard inclusif "One Love", auquel plusieurs sélections européennes ont renoncé au début du Mondial après des menaces de sanction sportives de la Fédération internationale de football (Fifa). La France y a elle renoncé avant la compétition.

Pas de commentaire sur le bâillon allemand

Elisabeth Borne n'a cependant pas voulu commenter le geste de l'équipe allemande, qui, après s'être vu interdire par la Fifa le port du brassard en faveur de la diversité sexuelle, avait posé mercredi pour la photo officielle la main devant la bouche, mimant un bâillon.

Jeudi, la ministre des Sport, Amélie Oudéa-Castéra, avait encouragé l'équipe de France à utiliser les "espaces de liberté" qu'il lui restait. Le milieu des Bleus Mattéo Guendouzi lui avait répondu, expliquant que les Bleus s'étaient déjà exprimés et qu'ils étaient "là pour jouer au football".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.