Coupe du monde 2022 : Kylian Mbappé, 23 ans et chef de l'attaque des Bleus

Déjà auteur de trois buts dans ce Mondial, dont deux face au Danemark samedi, l'attaquant de 23 ans a pris les rênes du secteur offensif.
Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Doha - Andréa La Perna
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Kylian Mbappé célèbre son but face au Danemark en Coupe du monde, le 26 novembre 2022, dans le stade 974 de Doha. (NIGEL KEENE / AFP)

A un âge où certains se font tout petits et s'imprègnent des conseils de leurs aînés, Kylian Mbappé est à la tête de l’armée. Ses deux premières prestations au Mondial 2022 (buteur et passeur contre l’Australiedeux buts contre le Danemark) ont montré son changement de statut en équipe de France. En l’absence du Ballon d’or Karim Benzema, dont l’expérience écrasante faisait un peu d’ombre aux autres attaquants tricolores, le buteur du PSG n’a plus à partager l’affiche.

Tout dans son attitude sur le terrain indique qu'il est bien décidé à prendre la majeure partie des responsabilités. "Kylian, on le connaît tous. Il veut marquer de son empreinte toutes les compétitions et il est en train de le faire", a livré Jules Koundé samedi, après la qualification des Bleus pour les huitièmes de finale. Avant le début de la compétition, on se demandait pourtant si cette équipe avait assez de leaders.

Un leader technique

"C'est un leader, a tranché sans hésiter Didier Deschamps. Il est en pleine confiance, il dégage beaucoup de force et de sérénité. Kylian ne va pas prendre la parole, ce n'est pas trop son truc, mais par ce qu'il fait, c'est une locomotive." Comprenez qu'il n'est pas un leader vocal à la Paul Pogba, mais qu'il montre la voie par ses performances les soirs de match. A l'entraînement, il n'est pas du genre à prendre les devants, au sens premier du terme. Mbappé est du genre à traîner, au fond de la classe, dans sa file, quand Varane, Giroud ou même Konaté sont symboliquement en tête.

Face au Danemark, comme face à l'Australie, il en a parfois trop fait, péchant par individualisme, mais ces mêmes échecs sont aussi le signe de sa volonté de prendre les choses en main. Samedi, il a tenté plus de tirs que tout autre joueur sur le terrain (6) et en a cadré (4) plus que tous ses coéquipiers cumulés (3). En offrant aux Bleus le droit d'être les premiers qualifiés pour les huitièmes de finale, il en a profité pour égaler, à seulement 23 ans, le nombre de buts de Zinédine Zidane en équipe de France (31). Il est déjà le 2e meilleur buteur tricolore de l'histoire en Coupe du monde, avec sept réalisations, derrière les 13 de Just Fontaine.

Kylian Mbappé n'est plus le jeune premier du Mondial 2018. "Il a énormément évolué. Il a démarré très fort, très tôt. Il a la tête sur les épaules et il sait où il veut aller", a décrit le taulier Raphaël Varane dimanche, lui qui a pu constater la croissance du phénomène depuis sa première sélection en mars 2017. L'intéressé ne s'est pas encore épanché, ni en conférence de presse ni en zone mixte. Il suit strictement le credo de l'équipe de France qui ne cesse de répéter qu'elle "est là pour jouer au football"Pas sûr, cependant, qu'il touche le cuir lors de l'intégralité du match face à la Tunisie, surtout si son sélectionneur veut éviter de perdre l'un de ses cadres avant le début de la phase à élimination directe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.