Coupe du monde 2022 : des tests Covid-19 mais pas de vaccination obligatoire pour les visiteurs

Les organisateurs de la Coupe du monde de football (20 novembre-18 décembre) ont annoncé que seuls des tests négatifs au Covid-19 seraient exigés à l'entrée sur le territoire des spectateurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tests de dépistage dans les couloirs de l'aéroport d'Orly, à Paris, le 28 novembre 2021. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire pour les spectateurs du Mondial 2022 au Qatar (20 novembre-18 décembre). Ces derniers devront toutefois présenter un test négatif pour se rendre dans le pays, ont annoncé, jeudi 29 septembre, le gouvernement et le Comité suprême d'organisation.

"Les personnes arrivant au Qatar ne sont pas tenues d'effectuer une quarantaine, quels que soient leur statut vaccinal ou leur pays d'origine", précisent les organisateurs. Au comptoir d'enregistrement de son aéroport de départ, tout visiteur âgé de six ans et plus devra, par contre, présenter un résultat négatif de moins de 48h avant l'heure de départ pour un test PCR et de moins de 24h pour un test antigénique. Par la suite, il ne sera plus nécessaire d'effectuer de test, sauf en cas de symptômes ou de contact proche avec un malade. Les Qataris et les résidents du Qatar, eux, ne seront pas tenus d'être testés avant leur départ pour l'émirat mais uniquement dans les 24h suivant leur arrivée. Toute personne testée positive pendant le tournoi devra s'isoler à l'hôtel ou à domicile pendant cinq jours puis porter un masque pendant cinq autres jours.

Cette épreuve constitue le premier événement sportif mondial majeur ouvert au public depuis le début de la pandémie en 2020, et plus d'un million de spectateurs sont attendus dans le petit émirat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.