Côte Atlantique : l'imprudence des baigneurs

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 06/08/2013Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

C'est l'ange gardien de la côte atlantique. Alerté par les postes de secours ou le Samu, Dragon 33, l'hélicoptère de la Sécurité civile est mobilisable à chaque instant. A l'origine de nombreux sauvetages, l'imprudence de baigneurs pris dans les courants de ba'i'nes.

Ils s'avancent sur les bancs de sable et derrière eux, la baie se remplit dans leur dos et ils se retrouvent avec deux mètres d'eau, plus le courant et ils ne peuvent plus rejoindre la plage.

Pour être opérationnel sur chaque intervention, répète ses gammes avec Ies maîtres nageurs sauveteurs.

Une mission de haute voltige pour ce sauveteur de la SNSM. Descendre au contact d'éventuelles victimes.

Tu peux me descendre, il reste deux mètres.

La prise en charge de nageur en difficulté puis son hélitreuillage, une manoeuvre qui nécessite beaucoup de sang-froid et de coordination.

C'est encore plus difficile quand il y a beaucoup de vagues. La victime a tendance à se déplacer et le pilote a du mal à maintenir ses repères.

Cet exercice avec la nacelle et l'hélicoptère est important.

Dans l'hélicoptère, la présence permanente d'un médecin du Samu permet d'augmenter les chances de survie.

Dans les cas graves, on pique le patient, on l'oxygène, on l'intube. Nous assurons la surveillance de ces patients et nous continuons les soins pendant le vol jusqu'à Bordeaux.

Depuis le début de l'été, cet a sauvé une soixantaine de baigneurs de la noyade.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==