VIDEO. Ni animal ni végétal... Qui est le blob, super-héros de la biologie ?

Le blob présente des caractérisques étonnantes. Parmi les plus surprenantes : il est constitué d'une seule cellule, n'a pas de cerveau et peut atteindre 10 mètres carrés. 

Voir la vidéo

Vous l'avez certainement déjà croisé durant vos balades en forêt, sans savoir ce que c'était : le physarum polycephalum, un organisme qui ressemble à une grosse éponge et qui a eu les honneurs du Monde, lundi 19 juin. Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS spécialiste du sujet, lui a préféré un nom plus affectueux, le blob, en référence au film The Blob sorti en 1958, avec Steve McQueen dans le rôle principal. 

Ni animal, ni champignon, ni végétal, le blob a donc été classé dans la catégorie des protistes, sorte de fourre-tout des espèces inclassables. Car cet organisme vivant unicellulaire résiste à toutes les classifications biologiques. Intelligent, doté d'une mémoire externe, il est capable de résoudre les problèmes qui se posent à lui et ce, malgré son absence de cerveau. Grâce à son temps de cicatrisation qui bat des records (autour de deux minutes), on peut également le couper en morceaux avant de les fusionner pour reformer le blob, raconte Audrey Dussutour.

Un organisme avec ses "personnalités"

Plus étonnant encore, le blob posséderait une sorte de "personnalité". Audrey Dussutour en a fait l'expérience, avec trois blobs venus de trois pays différents. Le blob australien est décrit comme très sociable, tandis que son congénère américain refuse de manger des flocons d'avoine biologiques. Le japonais est lui très rapide mais "il ne réfléchit pas beaucoup", rappelle la chercheuse. 

Au-delà de ces caractéristiques inhabituelles, l'étude du blob pourrait se révéler précieuse pour la santé humaine. Quasiment immortel, le blob nettoie sa cellule de toute sa toxicité. Pour cela, il sèche avant de se raviver sous l'effet de d'humidité. Son réseau veineux très optimisé, qui obéit aux mêmes lois que le réseau veineux des tumeurs, intéresse fortement les chercheurs en médecine.