VIDEO. Mondiaux de natation : retour sur la carrière de Camille Lacourt, le beau gosse des bassins

Ce spécialiste du dos va prendre sa retraite au terme des Championnats du monde, à Budapest, la ville où il a explosé en 2010.

Budapest 2010. Un jeune nageur français de 25 ans explose au plus haut niveau. Avec ses trois médailles d’or autour du cou (50 m dos, 100 m dos et 4x100 m 4 nages), Camille Lacourt devient la nouvelle coqueluche d’une natation tricolore alors en plein renouveau. Car ce grand nageur de 2 mètres a une (belle) gueule, un sourire charmeur et des yeux bleus qui font immédiatement fondre le public (souvent féminin) et les publicitaires. Sept ans plus tard, la natation française est moins fringante, mais Camille Lacourt retrouve la ville qui l’a vu naître – médiatiquement – pour les Mondiaux, les derniers d’une carrière bien remplie.

Un sportif devenu people

Cinq fois champion d'Europe, quatre fois champion du monde, le nageur de Marseille présente l’un des plus beaux palmarès de la natation française. Il ne lui a manqué qu’une médaille aux JO (il a terminé 4e à Londres et 5e à Rio). Mais ces relatifs échecs ne l’ont pas empêché d’investir la vie publique. Son mariage médiatisé avec la Miss France 2008, Valérie Bègue, son physique d’Apollon en ont fait une cible privilégiée des magazines.

Son franc-parler, notamment ses dénonciations du dopage à Rio 2016, et la polémique qui a secoué la natation bleue au moment de la sortie du livre d’Amaury Leveaux, Sexe, drogue et natation : un nageur brise l’omerta (éd. Fayard), ont ajouté de l’épaisseur au personnage. Avant de quitter les bassins, il pourrait devenir le premier Français à être triple champion du monde en titre sur 50 m dos. Rendez-vous samedi 28 avril à partir de 9h30 sur francetvsport pour les séries.

Camille Lacourt après sa victoire en finale du 50m dos lors des Mondiaux de Kazan en août 2015
Camille Lacourt après sa victoire en finale du 50m dos lors des Mondiaux de Kazan en août 2015 (CHRISTOPHE SIMON / AFP)