Chiens d'aveugles : compagnon essentiel

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 23/09/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La folle nuit du 31 n'a pas fini de faire des petits.

C'est la semaine nationale des chiens d'aveugles. Plus qu'un animal, c'est un compagnon essentiel. Comment ces partenaires-là se rencontrent-ils ? Rien ne se fait au hasard.

Le futur chien de Cindy, non-voyante.

Voici Gap.

Vous pouvez me le présenter au niveau des couleurs.

Il est noir et blanc.

La jeune femme ne voit pas son futur compagnon, mais son aspect a beaucoup d'importance pour elle.

Quand on tient à son image, on veut un chien qui nous ressemble. Je me verrais pas avec un gros chien très mastoc. Ça me ressemblerait pas. J'aime les chiens "pots de glue", pour qui le maître est important.

Elle va tester l'animal. Entre l'aveugle et son chien, il faut une vraie complicité. Si le résultat est positif, le chien lui sera confie. Sinon, elle repartira seule. Première étape, la rue. Dangereuse. Le passage piétons et les obstacles, comme le trottoir. Le chien devra s'adapter au rythme de Cindy. A 28 ans, elle fait de la randonnée, et même du footing. L'animal lui fait bonne impression.

Il a un rythme sympa. Un peu de traction dans le harnais, c'est sécurisant. C'est assez concluant.

Dernière manche, les exercices sans laisse. Le chien doit obéir à cette nouvelle voix.

Aux pieds. Vas à ta place. Allez.

L'alchimie est réussie.

C'est un ami, une partie de moi, un peu le prolongement de moi.

Chaque année, après deux ans de dressage, une cinquantaine de chiens sont remis gratuitement à des non-voyants.

Retour à Nairobi, les événements se précipitent. On l'a dit, l'assaut s'est intensifie depuis quelques minutes. Nous retrouvons Arnaud Comte sur place. Arnaud, il y a du nouveau.

Arnaud Comte : Oui, le ministère de l'Intérieur donne un bilan à la baisse. La plupart des otages seraient libérés. Hier l'armée avait annoncé la libération des otages. Les terroristes ont prétendu ce matin qu'ils sont prêtes à exécuter tous les otages. C'est un peu la confusion. Regardez cette fumée, on ne sait pas ce que c'est. La presse kéneyane parle d'une intervention par le toit.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==