Chaleur : chanceux et malchanceux

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 22/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Si ces fortes chaleurs font le bonheur des vacanciers, celles et ceux qui n'ont pas la chance d'être en congés observent parfois le thermomètre avec appréhension. Certains métiers sont plus particulièrement sensibles aux pics de températures.

Ils sont au travail depuis l'aube. Paris, 9H30, déjà 28 degrés. Ces ouvriers de terrassement sont encore à l'ombre. Pour l'instant.

Le matin, il fait déjà un peu chaud.

Le chantier doit finir à 16H30. Il fera alors 34 degrés. Mais ces ouvriers n'ont pas de température limite pour s'arrêter.

A part en hiver quand il pleut.

Au même moment, à Nice, dans cet attelier de soufflerie de verre, les artisans travaillent a quelques mètres des fours.

La température du cerre est à 1.100 degrés.

Des astuces simples pour éviter le coup de chaud.

Ventilateur et on boit beaucoup.

Dans cette boutique a Paris, en revanche, il y a la climatisation.

Là, je l'ai mise à 19 degrés.

Elle tourne à plein régime. Il fait 31 degrés dehors, 10 degrés de moins dedans. Mais ça ne suffit pas à augmenter les ventes.

Beacoup de gens n'essait pas , il faut trop chaud.

Paris, 11H, parvis de la gare Montparnasse. 32 degrés.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==