Centrafrique : besoin de sécuriser le pays

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 05/12/2013Durée : 00h42

Etienne Leenhardt, quelle sera la mission de ces hommes dans ce pays où l'Etat s'est effrondré.

Etienne Leenhardt : La 1re mission, c'est de rétablir la sécurité. Désarmer ces groupes circulant encore dans la capitale Bangui aujourd'hui. Protéger les populations, notamment les quelques centaines de ressortissants français sur place. Sécuriser Bangui et les deux grands axes routiers, et celui qui mène vers le Tchad. Une opération qui devrait être assez rapide. Rien à voir, par exemple, avec l'opération Serval au Mali.

David Pujadas : La France est le seul pays en Europe à s'engager. Peut-on dire qu'elle reste le gendarme de l'Afrique.

Etienne Leenhardt : C'est une ancienne colonie française, le pays de l'empereur Bokassa et ses diamants, un des plus pauvres de la planète. Les autorités françaises répètent que l'opération sera courte, que ces blindés ne sont là qu'en soutien d'une force africaine. Faux : en réalité, les Français sont les seuls militairement parlant, au sein de cette force de l'ONU, à pouvoir ramener l'ordre dans le pays. Au risque de passer une fois de plus pour les gendarmes de l'Afrique.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==