Science et éthique : le cas Henrietta Lacks

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 12/08/2013Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Dans les années 50, une femme de 31 ans, Henrietta Lacks, décède à la suite d'un cancer de l'utérus. Mais les médecins découvrent que ses cellules se reproduisent même après sa mort.

Elle s'appelait Henrietta Lacks, un nom et un visage inconnus. Pourtant, elle a bouleversé la médecine. En 1951, cette femme noire et pauvre de 31 ans est hospitalisée pour un cancer de l'utérus dans cet hôpital de Baltimore. Sans son consentement, les médecins prélèvent des cellules cancéreuses pour les étudier. A l'époque, la culture de cellules en laboratoire en est à ses débuts. La recherche sur le cancer aussi. Les médecins découvrent que les cellules d'Henrietta sont porteuses d'enzymes uniques. Elles peuvent se cultiver à l'infini hors du corps humain, ce qui n'avait jamais été possible. Une opportunité extraordinaire pour la science.

Ces lignées cellulaires pouvaient se reproduire de façon illimitée. Elles ont été distribuées aux scientifiques du monde entier.

Les cellules "HeLa" pour Henrietta Lacks permettent d'élaborer le premier vaccin contre la polio et de sauver des millions d'enfants de cette maladie. Dans les années 60, elles sont même envoyées dans l'espace pour tester les tissus humains en apesanteur. Aujourd'hui, elles servent à la recherche sur la leucémie, le sida.

Impossible de mesurer l'importance de ces cellules pour la science. Chacun d'entre nous a bénéficie de la recherche sur ces cellules.

Les descendants d'Henrietta Lacks viennent d'obtenir une victoire. Depuis 60 ans, ces recherches et les bénéfices engrangés leur ont totalement échappé. Ils ne réclamaient pas d'argent, juste un droit de regard sur l'utilisation de cet héritage scientifique. Les services de santé américain leur ont accorde.

Notre aïeule est enfin une personne avant d'être une cellule.

En 60 ans, 50 millions de tonnes de cellules d'Henrietta Lacks ont été reproduites. A qui appartiennent nos cellules ?.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==