Cet article date de plus de dix ans.

Carburants : des prix cassés ?

Publié
Durée de la vidéo : 50 min
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Ils devraient rencontrer les sinistres et les services de secours.

Sophie Le Saint : Merci Hugo Clément pour ces dernières précisions.

Les prix de l'essence sont plutôt à la baisse ces dernières semaines. Une station de Bordeaux propose même le litre à 1,27 E. Les distributeurs parviennent donc, quand ils le souhaitent, à casser les prix.

A Bordeaux, on s'est passé le mot. Ici, l'essence est la moins chère du centre-ville.

J'ai repéré cette station low cost. Et là, je vais prendre l'autoroute.

Ça représente 4 centimes, multipliés par x, ça fait une belle somme.

Pour ce pétrolier, 300 stations à bas prix sont installées en France. La stratégie : être dans des lieux où elles ne concurrencent pas les autres stations du groupe. Autre méthode : réduire les coûts de fonctionnement. Ce groupe à Paris n'a pas de personnel, mais des guichets automatiques.

Je me renseigne sur une application internet sur les prix bas.

Avec cette essence low cost, les pétroliers contrent la grande distribution, dont les parts de marché ont grimpé à 61 % en 30 ans, alors que le réseau traditionnel s'est effondré à 39 %. Les plus inquiets sont les pompistes indépendants, incapables d'aligner leur prix.

C'est de la menace directe. On tient sur un fil. On n'est pas une société solide, même si on subsiste.

Des petites stations qui craignent de devoir bientôt fermer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.