Brignoles : l'échec du front républicain

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 14/10/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour la cantonale partielle de Brignoles, l'appel au front républicain n'a pas fonctionné. Le candidat du FN, Laurent Lopez, est vainqueur du scrutin, avec près de 54 % des voix. Pourquoi l'appel des états-majors du PS et de l'UMP n'a pas été suivi.

Brignoles s'y attendait mais la victoire FN est nette. Certains s'en réjouissent.

Il fallait remettre les pendules à l'heure.

C'est surtout pour essayer d'enrayer la misère dans la ville.

Le candidat FN a des réponses.

Il faut tout essayer.

Je suis au RSA, sans appartement parce que je ne suis plus solvable. On me donne pas aide. Mais les étrangers, on leur donne tout.

Pour certains, le ras le bol dépasse Brignoles.

Ça devient de plus en plus dur en France.

Hier, la gauche ne s'est pas mobilisée.

On est déçu par le PS, on a voté blanc.

Personnellement, je n'attends pas les consignes.

Le FN a passé grâce à la gauche.

Le candidat frontiste est passé haut la main.

En France, c'est le bipartisme depyuis des années, il est temps que ça change.

Le maire PC s'avoue dépassé par le mouvement.

Regardez les messages anonymes qu'on reçoit.

Ce scrutin n'était qu'une répétition avant les municipales.

Le Premier ministre s'est exprime Il rejette surtout la responsabilité de ce résultat sur l'UMP.

Les socialistes ont pris leurs responsabilités, et ne céderont jamais face au FN et a la tromperie qu'il représente a l'égard des Françaises et Français. Mais la responsabilité des dirigeants de l'UMP, qui n'ont pas levé le petit doigt pour défendre leur candidate, est très importante.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==