Braquage : le cas d'un commerçant

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 02/12/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Opération menée par 300 gendarmes.

Revenons sur l'affaire du bijoutier qui a tué son agresseur, vendredi. Comment réagit-on à ce type d'expérience, quelque temps après ? Voici l'exemple d'un commerçant ayant connu cela: il tient un magasin de moto. Il y a blessé l'un de ses braqueurs en juin. Aujourd'hui, il est mis en examen pour tentative d'homicide.

28 ans à réparer des motos dans son garage de l'Orne, et 55 cambriolages. Pascal Robert se souvient surtout du dernier, en juin. En pleine nuit, il a tiré sur ses cambrioleurs.

La voiture m'a foncé dessus. Je suis tombé quand le coup est parti. Mais quand la voiture est arrivée sur moi, j'ai dû trébucher, je sais plus.

Pourquoi vous avez tiré.

La première fois, c'est sommation. La deuxième, j'avais l'arme dans les mains. Je pensais qu'ils allaient s'arrêter. Et c'est le choc dans ma voiture qui a fait que le coup est parti.

Dans la voiture en fuite, trois braqueurs armés, deux sont touchés, l'un perd un oeil.

Bien sûr que je regrette. Mais quand je reviens, le but c'est de les arrêter. Et je les laisserai jamais continuer à faire.

Quitte à se faire justice soi-même.

Oui, tout à fait.

Et si vous les aviez tués.

Y a un risque. Quand c'est arrivé, je pensais pas à ça du tout. Mais peut-être, la semaine prochaine ils vont revenir. Y a rien qui les dissuade.

Et s'ils reviennent.

Ah ben je recommence! Malheureusement. On peut pas se laisser faire.

Les braqueurs ont été arrêtés. Mis en examen pour tentative d'homicide, et le garagiste aussi, pour le même motif. Il parle de légitime défense, convaincu que la justice lui donnera raison contre les braqueurs.

Ils jouent, ils perdent, c'est pas moi qui ai inventé ces règles-là. Moi je me lève tôt pour travailler.

Certains parlent de logique de western; Dans sa commune, on pense qu'il a eu raison.

C'est le seul moyen qu'il a. QUi l'a défendu.

Je le ferais peut-être pour me défendre et faire peur.

Pétiion, comité de soutien, tout le village est derrière le garagiste.

En Ukraine, après le rassemblement monstre d'hier, les manifestants ont installé des tentes et dressé des barricades. Ils bloquent le siège du gouvernement à Kiev. Avant de retrouver Alban Mikoczy en direct sur place, voici l'un des trois leaders les plus en vue de cette opposition au pouvoir et au rapprochement avec la Russie.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==