Cet article date de plus de huit ans.

Braquage à Paris : dispositif exceptionnel de sécurité

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Un braquage le 22 mars et un autre cette semaine, à chaque fois, plusieurs centaines de milliers d'euros de préjudice. La rue Saint-Honoré est devenue une cible privilégiée pour les malfaiteurs. Les bijouteries et les boutiques de luxe sont visées. La police vient de mettre en place un dispositif assez exceptionnel. Sera-t-il dissuasif.

La boutique Colette en est le symbole le plus retentissant. Le 22 mars dernier, en quelques minutes, 2 braqueurs repartent avec un butin de 600 000 euros de cette enseigne. Les employés sont sous le choc et les commerçants alentour forcément inquiets.

Tous ces braqueurs n'ont peur de rien. On a un commissariat juste à côté. Ça ne les inquiète pas.

Les bijouteries ne sont plus les seules cibles des malfaiteurs. Les vêtements haut de gamme sont désormais dans le collimateur. En quelques mois, on compte pas moins de 7 cambriolages de ce type dans les quartiers chics de Paris, dont 3 pour la seule rue Saint-Honoré. Devant la multiplication des cambriolages, un dispositif renforcé vient d'être déployé dans ce quartier très exposé. Il se situe autour de la place Vendôme.

Notre objectif est à la fois de dissuader les éventuels malfaiteurs d'un passage a l'acte et d'être en capacité de réagir très vite en cas d'infraction.

40 policiers mobilisés, dont une patrouille en roller. Bien visibles, mais pas totalement dissuasifs. Jeudi dernier, à 5h du matin, cette boutique est cambriolée pour la 2e fois en 4 mois. 100 000 euros de marchandises, rien que des vêtements.

La plupart des bijouteries ont des petits sas d'entrée. Je pense qu'ils sont plus à même d'être repérés.

Plus vulnérables que les bijouteries, les magasins de vêtements de luxe sont désormais en vogue chez les cambrioleurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.