Marseille : plusieurs milliers de personnes rassemblées pour un carnaval non autorisé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Marseille : plusieurs milliers de personnes rassemblées pour un carnaval non autorisé
France 2
Article rédigé par
L. Feuerstein, G. Ammar, E. Zini, France 3 Provence-Alpes, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Alors que les hôpitaux des Bouches-du-Rhône sont sous tension, un carnaval rassemblant des milliers de personnes, et non autorisé par la préfecture, a eu lieu à Marseille, dimanche 21 mars. ​

Le traditionnel carnaval de la plaine, à Marseille (Bouches-du-Rhône) a eu lieu dimanche 21 mars alors qu'il n'était pas autorisé, et que la situation sanitaire est très tendue dans la région. Plus de 6 500 personnes s'y sont rassemblées, parfois sans masque ni distanciation sociale. "Je pense qu'à l'extérieur, il y a moins de chance de se donner le Covid", estime une participante.

Des manifestants verbalisés

Certains ont essayé de respecter les consignes sanitaires malgré tout, non sans difficulté. Le char a été brûlé en fin de cortège, comme à l'accoutumée. Les autorités regrettent ces événements et dénoncent une "irresponsabilité totale des participants". Des CRS sont intervenus en fin de journée afin de disperser les fêtards. Certains ont été verbalisés pour ne pas avoir respecté les règles sanitaires. 

"Ces images d'un carnaval un peu insouciant tranche avec la réalité de la situation sanitaire", explique le journaliste Théo Souman, en direct de Marseille pour le 20 Heures de France 2. "Le département des Bouches-du-Rhône a certes échappé à un reconfinement mais l'évolution de l'épidémie de Covid-19 y est toujours préoccupante. Le taux d'incident est de 320 cas pour 100 000 habitants, au-dessus du seuil d'alerte de 250 (...) et dans les services de réanimation, le taux d'occupation dépasse les 90 %", explique le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.