BNF : numériser 1 million de disques

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 25/09/2014Durée : 00h50

Les puristes conseillent de la boire de 3 à 6 mois après l'ouverture mais en réalité, elle est consommable jusqu'à 18 mois. Le meilleur juge reste votre palais.

Elise Lucet : Merci Jihane.

La Bibliothèque nationale de France s'est lancée dans une opération de très grande envergure. Vous ne le savez peut-être pas, mais elle renferme une collection de 1 million de disques, une des plus remarquables du monde. Aujourd'hui, elle les numérise pour les mettre en ligne et les rendre ainsi accessibles.

A la Bibliothèque nationale de France (BNF), on peut consulter des films, lire des livres mais il y a un trésor méconnu: des disques.

Musique de film.

Il y a un million de documents sonores qui couvrent toutes les époques et tous les styles.

Voilà un exemplaire des "Chaussettes noires". Extrait musical.

La loi oblige les maisons de disques à déposer un exemplaire de chacune de leurs nouveautés Le dépôt légal a permis de constituer la collection depuis les années 1910.

Le disque de Chopin joué par Thierry de Brunhoff est un disque qui n'a jamais fait l'objet d'aucune réédition. Nous en avons des centaines d'autres comme ceux-là. Ecoutez, ça dépote.

Afin de mettre ces musiques à la disposition du plus grand nombre, une opération de numérisation a été lancée par la BNF. Objectif : écouter gratuitement et acheter ces albums sur Internet. Une société belge est à la manoeuvre.

On se trouve dans un studio de numérisation de disques où les opérateurs numérisent 4 disques en même temps. Cela permet d'atteindre des quantités élevées.

Il faut 225.000 disques dans un premier temps Une fois les pochettes photographiées, les craquements nettoyés par informatique, les albums sont mis en ligne sur les sites marchands et sur Gallica, le site gratuit de la BNF. La Marseillaise.

Vous pouvez même apporter votre contribution à ce programme. L'association "Les amis de la BNF" propose de parrainer la sauvegarde de certains disques. 17 euros par morceau en échange d'un remerciement sur Gallica.

On était dans l'idée d'une action de partage. On veut contribuer à la sauvegarde du patrimoine pour les adhérents et pour ceux qui ont envie de participer à ce programme.

L'opération de parrainage existe aussi pour la numérisation des livres anciens de la bibliothèque.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==