Birmanie : découverte du lac Inle

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 20/03/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Birmanie est devenue une destination touristique majeure. Ce lac d'eau douce est niché au milieu des montagnes.

Nulle part au monde vous ne verrez une telle technique pour pagayer avec une seule jambe enroulée autour de la rame. C'est unique au lac Inle. Situé à1000 mètres d'altitude au coeur de la Birmanie, il couvre une superficie de 40 km2. C'est le berceau de l'ethnie Intha et de quelques autres. On y vit dans des villages lacustres avec des ponts en bois. Ils évoquent avec un peu d'imagination. Ceux de Venise. On dit en Birmanie que les habitants du lac ne font jamais rien comme les autres. Seulement, vont-ils pouvoir conserver ce mode de vie original alors que le lac se meurt.

Le lac est beau mais en même temps, il est très fragile. Il y a plus de monde, plus de bruit, plus de consommation d'eau, plus de jardins. Moins d'arbres et moins d'eau dans les réservoirs.

Lorsque Myo était petite, elle pouvait boire l'eau du lac. Hors de question maintenant. L'eau est tellement polluée qu'il est même déconseillé de s'y baigner. La faute aux agriculteurs. Comme ici on ne fait jamais rien les paysans ne cultivent pas vraiment la terre mais des îles flottantes. 3.200 hectares d'îles flottantes que l'on fixe où l'on cultive des tomates a grand renfort d'engrais.

Les engrais naturels coûtent le double des engrais chimiques. Alors on a intérêt à prendre ces engrais chimiques même si l'eau n'est plus potable.

Cette consommation excessive d'engrais a des conséquences pour l'autre grande activité: la pêche. Et naturellement, sur le lac Inle, on ne pêche pas comme ailleurs. On n'utilise ces étranges filets triangulaires. Les prises de poissons ou de crevettes sont de plus en plus petites.

Aujourd'hui, en une nuit, je pêche 3 kilos de poissons. Il y a une dizaine d'années, j'en rapportais 7 kilos.

Le plus grave est le rétrécissement du lac. Il a perdu 2 mètres de profondeur en moyenne, sur 6 ou 7, et 40 % de sa superficie. Accusée : la déforestation. Ces montagnes qui entourent le lac étaient autrefois couverts de jungle. On a coupé tous les arbres, ne reste qu'un maquis.

Quand on déforeste une surface, le sol se retrouve à nu. Lors des épisodes d'intenses précipitations, la terre se retrouve entraînée dans les rivières et donc le lac. Le lac n'est donc plus alimenté par de l'eau mais par du sable.

Le gouvernement semble avoir pris conscience du danger. Il a annoncé la création d'une autorité de conservation du lac Inle. Ça ne réglera pas le problème en soi mais c'est mieux que rien.

"L'enfant à la bulle de savon" est attribué à Rembrandt.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==