Besançon : kit de consommation énergétique pour les habitants

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 22/10/2013Durée : 00h40

Unis revoient en ce moment leur manière de recueillir leurs renseignements.

Comment mesurer et limiter sa consommation énergétique et faire des économies en hiver ? Pour éveiller les consciences, la mairie de Besançon à mis ne place une initiative unique en France. Elle met à disposition de ses administrés un kit de mesure. Une mallette avec différents appareils pour calculer sa dépense en électricité, en eau ou en chauffage.

Dans cette malette, une arme anti gaspi. Ce curieux pistolet est une caméra thermique. Elle traque les fuites de chaleur. Ce couple vient de louer ce 3 pièces. Ils sauront immédiatement ce qu'ils peuvent améliorer.

On voit que c'est jaune : c'est bien isolé.

En jaune, les cloisons chaudes. La chaleur reste bien dans l'appartement. Le mur de façade est en bleu. Il est froid : mal isolé. Mais la pièce qui préoccupe ce futur papa, c'est la chambre d'enfant. Il avait prévu d'installer le lit contre ce mur. La caméra thermique livre son verdict.

C'est pas possible : les murs sont froids ! On sera obliges de mettre une autre disposition de la chambre.

Pour traquer le gaspi, il y a aussi cette prise électrique. Ce watt mètre calcule en direct l'argent gaspillé à cause de la télé ou du téléphone qui restent en veille toute la journée on croit qu'il ne consomme rien, et pourtant.

On consomme 23 euros a l'année pour l'appareillage en veille.

Autre objet : il mesure la consommation d'eau. Ouvert à fond, ce robinet délivre 18 litres par minute. Avec cet embout, le débit va chuter. Voici des économies qui peuvent être mises en oeuvre à moindre frais Pour l'isolation des bâtiments, c'est autre chose. Sur cette photo thermique, le toit est bleu. L'isolation est efficace. Mais la façade laisse apparaître de grandes déperditions. Grâce a la caméra thermique, Serge a améliore l'isolation de sa maison. La chaleur fuyait surtout par le toit.

Voila une photo avant les travaux, on voit les zones avec des pertes de chaleur importantes.

12.000 euros plus tard, voici le résultat. Il a isolé les combles, changé les tuiles, et calfeutré les conduits de cheminée.

Il faut un certain temps pour récupérer l'investissement, mais du point de vue énergie, je suis passé de 15.000 kw/h de gaz par an à 8 ou 10.000 en ce moment.

Soit une économie de 400 euros par an. Depuis la mise en place de l'opération, la mairie de Besançon a prêté plus de 600 fois sa mallette "énergie".

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==