Beau temps : augmentation de la pollution

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 10/03/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Voici ce fameux nuage de particules. Il enveloppe le quartier d'affaires de La Défense. Cette brume est caractéristique de la pollution aux particules. Elle s'intensifie depuis mercredi, vendredi on a frôlé le seuil d'alerte Malgré un bref répit, c'est reparti de plus belle, notamment a cause du fort trafic de voitures dimanche soir et lundi matin Aujourd'hui on s'attend à un fort pic de pollution, y compris dans les départements plus ruraux comme l'Aube ou la Marne. 23 départements sont concernés par cette alerte. Demain, ça devrait se calmer car le vent vient de se lever, mais les particules risquent d'être au-dessus de Paris mercredi matin.

Beau temps et pollution. En ville, ce duo est devenu inséparable. Pourquoi y a-t-il plus de particules fines quand la météo est radieuse ? Quelles sont les précautions à prendre et pour qui.

Elles sont concentrées ici, sur ce capteur. Sur ces tâches noires, des particules fines. Elles sont 10 fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu. Mais quand elles sont trop nombreuses, l'atmosphère est polluée. Ces composés solides sont émis par la combustion. L'industrie, principal secteur d'émission, mais aussi le bois de chauffage dans les cheminées, l'agriculture et les transports, notamment les moteurs diesel. Quand la météo n'est pas propice à leur élimination, ces polluants se concentrent : pas de vent, l'air ne se renouvelle pas.

Le JT
Les autres sujets du JT