VIDEO. Fuites des sujets du bac : "Nous allons être d’une rigueur implacable" affirme Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Éducation fait le point sur les soupçons de fuite à l'épreuve de mathématiques du bac.

franceinfo

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré, mardi 25 juin sur franceinfo, que la fuite de l'épreuve de mathématiques du bac ES était "circonscrite". Son ministère a porté plainte pour "des suspicions de fuites" de sujets de mathématiques au baccalauréat pour les séries ES et L

"Je n’aimerais pas être à la place de ceux qui sont à l’origine de ces fuites, parce que nous allons être d’une rigueur implacable, prévient Jean-Michel Blanquer. J'ai bon espoir que nous trouvions ceux qui sont à l'origine de ça." Le ministre a rappelé qu'un lycéen qui aurait triché pourrait ne pas pouvoir repasser son bac pendant plusieurs années. Pour ceux qui sont à l'origine des fuites, "ce sont des poursuites pénales qui peuvent aller jusqu'à l'emprisonnement", a précisé le ministre.

"Il y a des gens qui aiment bien déstabiliser toute chose, y compris le baccalauréat"

"Dans un premier temps, on a identifié que cela tournait autour de quatre établissements de l’Ile-de-France, confirme le ministre. On est sûrs qu'il y a eu des fuites sur le sujet de mathématiques d'ES. Ce qui est certain, c’est que j’ai porté plainte et que je prends au sérieux chacune des hypothèses de fuite." Le ministre n'a toutefois pas confirmé que la filière S avait été concernée par cette fuite, arguant qu'il était "trop tôt" pour répondre, car l'enquête est ouverte.

Le forum spécialisé TI-Planet.org affirme que le corrigé de l'épreuve de mathématiques de S était téléchargeable sur des calculatrices Texas Instruments la veille de l'épreuve, le ministre a déclaré que "cette hypothèse de fuite en S est sérieuse, nous sommes en train de la poursuivre".

Mais Jean-Michel Blanquer est resté prudent. "Il y a des gens qui aiment bien déstabiliser toute chose y compris le baccalauréat, a déclaré le ministre. Après le baccalauréat, vous avez toujours des sortes de fuites a posteriori, des gens qui vous disent 'oui il y avait fuite', mais c'est très difficile d'en être certain."

Le ministre de l\'Education nationale Jean-Michel Blanquer invité de franceinfo le 25 juin 2019.
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer invité de franceinfo le 25 juin 2019. (FRANCEINFO)