Soupçons de fuites au baccalauréat : 13 candidats interpellés

En direct depuis le ministère de l'Éducation nationale, la journaliste Florence Griffond revient sur l'interpellation et la garde à vue mardi 2 juillet de candidats, à la suite de la fuite des sujets du baccalauréat 2019.

FRANCE 2

Des fuites avaient eu lieu sur les sujets du baccalauréat de mathématiques concernant les sections "L" (littéraire) et "ES" (économique et social). Les sujets avaient circulé sur des messageries privées, mais à l'époque, le ministère de l'Éducation nationale avait estimé que la fraude n'était pas d'une grande ampleur, qu'elle était limitée. De fait, elle ne nécessitait pas, selon le ministère, que tous les candidats repassent les épreuves. Finalement, la tricherie pourrait être beaucoup plus importante que prévu.

Gardes à vue à Paris et à Marseille

Au total, ce sont 13 personnes qui ont été arrêtées et placées en garde à vue mardi 2 juillet dans la matinée. Neuf à Paris et quatre à Marseille (Bouche-du-Rhône). Il s'agirait de candidats aux épreuves du baccalauréat. Pour l'instant, le ministère de l'Éducation nationale ne commente pas cette avancée dans l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enseignante surveille une épreuve du baccalauréat, le 17 juin 2019 à Strasbourg (Bas-Rhin). 
Une enseignante surveille une épreuve du baccalauréat, le 17 juin 2019 à Strasbourg (Bas-Rhin).  (FREDERICK FLORIN / AFP)