Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : les premières épreuves du bac vont-elles se dérouler sans encombre ?

Les lycéens sont appelés, ce lundi, à passer leur première épreuve écrite de spécialité sur fond de menaces de grève des surveillants ou de blocages des lycées.
Article rédigé par franceinfo - Louise Buyens
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'heure fatidique a sonné : lundi 20 mars 2023, quelque 530 000 lycéens passent leur première épreuve écrite de spécialité comptant pour le bac. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Dans les toutes dernières heures de révision, la possible grève des enseignants inquiète un peu Eya, élève en terminale à Vitry-sur-Seine. "On se pose la question, comment on va faire si on n’a pas de profs pour nous surveiller", confie-t-elle. Mais elle se rassure. Après tout, le ministère de l'Éducation a prévu des surveillants supplémentaires en cas de grève massive. 

Le directeur général de l'Enseignement scolaire, Édouard Geffray a en effet promis lundi 20 mars au matin sur franceinfo que tout "est organisé pour que les centres d'examen ne soient pas bloqués" et qu'il y ait suffisamment de surveillants. Il a rappelé qu’une "tolérance d'une heure" de retard sera accordée aux candidats qui auraient des difficultés à rejoindre les centres d'examen et ce, "sans demande de justificatif". Et la durée de leur retard "sera reportée d'autant à la fin", a assuré le numéro 2 de l'Éducation nationale.

Des épreuves qui arrivent tôt dans l’année 

L’autre menace, celle d’éventuels blocages de lycées, qui l’empêcherait de passer le bac, ne perturbe pas plus Eya. "S’il est décalé ou annulé, personnellement, je suis assez préparée donc ça ne me fait pas du tout peur, affirme la lycéenne. Je me dis ça fera peut-être un peu plus d’entraînements". Si des actions s'organisent, les syndicats lycéens les soutiendront mais ils n'appellent pas aux blocages car le bac, c'est trop important. 

Selon le vice-président de La Voix lycéenne, Ephram Strzalka-Beloeil, la vraie source d'inquiétude ce sont ces épreuves qui arrivent si tôt dans l'année.

"En mars, on n’a pas fini le programme."

Ephram Strzalka-Beloeil, vice-président de La voix lycéenne

à franceinfo

"Même en ayant des bons professeurs, on a été obligés de terminer les notions de cours à la va-vite et je sais que, dans certaines classes, les professeurs distribuaient carrément des polycopiés", s’inquiète le lycéen. 

Ce nouveau calendrier, avec des épreuves dès mars, est issu de la réforme du bac. Après deux années perturbées par le Covid, c'est la première fois qu'elle est totalement appliquée. Quelque 530 000 élèves de terminale vont donc étrenner ces deux épreuves écrites de spécialité à partir de lundi 20 mars 14 heures. Elles se dérouleront jusqu'à mercredi. Et les notes de ces deux matières "majeures" choisies par l’élève comptent pour un tiers de la note globale. 

Soyez les premiers informés des résultats officiels du BAC

toutes les dates et actualités

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.