INFOGRAPHIES. Sexe, académie d'origine, filière : qui sont les élèves qui réussissent le mieux au bac ?

Francetv info dresse le portrait de ceux qui ont obtenu une mention très bien et de ceux qui ont échoué à l'examen, en fonction de leur sexe, de leur origine géographique et de la section dans laquelle ils ont étudié.

Plus de 680 000 candidats ont découvert leurs résultats au baccalauréat, mardi 7 juillet. Francetv info s'est penché sur ceux d'entre eux qui ont le mieux réussi à l'examen et ceux qui en ont été éliminés, pour dessiner leur portrait-robot.

Ces chiffres, qui proviennent des académies, ne concernent que la métropole et les candidats qui ont accepté la diffusion de leurs résultats. Cet article ne se base donc pas sur des données exhaustives. Les chiffres définitifs seront connus à partir de mi-juillet.

>> Consultez les résultats en temps réel dans notre moteur de recherche

Les filles obtiennent davantage de mentions

Le nombre de garçons et de filles qui ont passé leur baccalauréat cette année est sensiblement le même (environ 230 000 dans les deux cas). La répartition fille/garçon est assez équilibrée chez les bacheliers qui obtiennent leur bac sans mention ou qui vont devoir passer les épreuves du rattrapage. Ce n'est plus le cas chez ceux qui ont brillé à l'examen et qui ont obtenu une mention bien ou très bien. Les bachelières prennent alors largement l'avantage. C'est différence est aussi valable de l'autre côté du tableau, où il y a deux fois plus de candidats éliminés chez les garçons. 

Les académies d'Ile-de-France et de l'Est brillent le plus

Sur les 25 académies métropolitaines (hors Corse), on dénombre plus de 35 000 mentions très bien. L'académie de Paris fait la course en tête avec 17,21% de bacheliers qui ont réussi à obtenir plus de 16/20 de moyenne à l'examen. Viennent ensuite les académies de Versailles, Nancy-Metz, Strasbourg et Grenoble, qui dépassent toutes les 9% de mentions très bien.

A l'autre bout du classement, les académies d'Aix-Marseille et de Bordeaux se retrouvent aux dernières places avec respectivement 5,77% et 5,78% d'élèves qui ont obtenu la mention ultime. 

Le Sud-Est et le Nord sont les mauvais élèves

A l'inverse, environ 30 000 élèves n'ont pas obtenu leur baccalauréat dans les 25 académies métropolitaines (hors Corse) et ne sont pas admissibles aux examens de rattrapage. C'est l'académie de Créteil qui fait office de mauvaise élève, avec un taux d'ajournement de plus de 10%. Elle est suivie par celles d'Aix-Marseille, d'Amiens et de Nice

Les académies de Poitiers et de Besançon obtiennent, quant à elles, des taux d'élimination très faibles, inférieurs à 3%.

Les scientifiques obtiennent deux fois plus de mentions très bien

La filière scientifique est la plus sollicitée par les élèves. Les lycéens de terminale S sont trois fois plus nombreux que les littéraires. Plébiscitée, cette filière est aussi celle qui comptabilise le plus de mentions très bien : rapporté au nombre d'élèves dans chacune des trois sections du bac général, les bacheliers S sont deux fois plus nombreux (14%) à avoir obtenu une mention très bien que les élèves de la section économique et ceux de la section littéraire.

A l'inverse, la proportion de candidats ajournés est équivalente dans les trois sections, avec une moyenne de 3,6% d'élèves.