Fuites des sujets du bac : quatre personnes toujours en garde à vue

Trois autres ont été relâchées. 

Des candidats au baccalauréat, à Strasbourg, le 18 juin 2018 (illustration).
Des candidats au baccalauréat, à Strasbourg, le 18 juin 2018 (illustration). (FREDERICK FLORIN / AFP)

Quatre personnes sont encore en garde à vue dans la soirée du jeudi 4 juillet, dans l'enquête sur les fuites de sujets du bac de mathématiques, a indiqué le parquet de Paris à franceinfo. Trois autres garde à vue ont été levées en début de soirée.

Parmi les quatre personnes toujours en garde à vue, deux sont interrogées depuis mercredi matin, et deux autres individus ont, eux, été interpellés jeudi. Il s'agit d'un homme et d'une femme de 37 ans, qui ne sont pas des candidats au bac, contrairement à toutes les autres personnes interpellées dans cette affaire.

>> Découvrez les résultats complets du Bac 2019 à partir du 5 juillet

En tout, 21 personnes ont été interpellées, à Marseille et en région parisienne, depuis mardi. 17 ont été relâchées. Il reste donc quatre personnes en garde à vue jeudi, en début de soirée.

Des fuites sur WhatsApp ou par SMS

Les candidats auraient échangé les sujets du bac de mathématiques des série ES et L par la messagerie WhatsApp ou par SMS. La fuite étant jugée "limitée", le ministère de l'Education nationale a écarté l'hypothèse de reconvoquer les quelque 354 000 candidats concernés.

Une enquête est ouverte pour "fraude aux examens, abus de confiance et recel de ce délit". Elle porte sur les fuites de sujets de mathématiques dans toutes les filières.