"Ça me fait énormément de bien de retrouver mes camarades et ma prof" : des élèves de retour au lycée pour préparer leur rattrapage du bac

Dans une semaine, on connaîtra les résultats du bac, basé cette année sur le contrôle continu. Des élèves, certains de passer par le rattrapage, reviennent au lycée pour un coaching intensif. Une préparation à l'oral inédite dans l'histoire du bac, comme au lycée Rodin, dans le 13e arrondissement de Paris.

Préparation aux oraux de rattrapage au lycée Rodin, le 23 juin 2020.
Préparation aux oraux de rattrapage au lycée Rodin, le 23 juin 2020. (ALEXIS MOREL / RADIOFRANCE)

En raison de la crise sanitaire, le bac 2020 est basé sur le contrôle continu. Avant l'affichage de la liste des admis, les candidats ont calculé leur moyenne annuelle et sont donc déjà fixés sur leur sort. Parmi eux, ceux qui sont certains d'aller au rattrapage sont les rares à revenir prendre des cours. Comme au lycée Rodin, dans le 13e arrondissement de Paris, où la sonnerie résonne au milieu de couloirs bien vides. Dans l'une des rares salles occupées, il y a sept élèves de retour au lycée, de leur plein gré. 

Au programme, la préparation de l'oral de rattrapage en maths. Amaury, 18 ans et 9,8 de moyenne, n'a pas été difficile à convaincre. "Si je veux avoir mon bac, je suis un peu obligé de revenir. Ce n'est pas une mauvaise chose après le confinement que de retourner en cours", admet l'élève, qui dit ne pas être là à contrecœur. "À la maison j'ai un peu de mal à travailler, j'étais sur mon ordinateur, je pouvais faire n'importe quoi. Heureusement que je suis là parce que sinon j'aurais eu pas mal de lacunes, il y a plein de formules que j'ai complètement oubliées."

"Les élèves sont demandeurs"


Ces quelques élèves viennent ici tous les jours alors que leurs camarades sont déjà en vacances. Coaching intensif, oral blanc, c'était absolument nécessaire, selon Matthieu Séguin, proviseur adjoint du lycée Rodin. "On fait passer des épreuves de rattrapage à des élèves qui n'ont pas mis les pieds à l'école depuis le 14 mars", explique-t-il.

Ce n'est pas rien, même quand on a 18 ans, même quand on est en terminale, de se dire que, ce retour à l'école, c'est un oral où l'on joue un an de sa vie.Matthieu Séguin, proviseur adjoint du lycée Rodinà franceinfo

"Les élèves sont demandeurs de ces simulations pour se confronter au programme, aux professeurs et reprendre potentiellement l'habitude de s'exprimer à l'oral, ajoute le proviseur adjoint. Habituellement, préparer les oraux n'est pas possible dans la mesure où ils passent les oraux le lendemain de la proclamation du résultat des écrits. Et cette année, on a l'occasion de se préparer bien avant puisqu'on peut se projeter sur des résultats."

Une situation inédite et quelques surprises aussi. En plus des candidats qui préparent le rattrapage, les professeurs du lycée voient aussi revenir depuis quelques jours d'autres élèves, assurés d'avoir le bac, mais qui viennent s'asseoir au fond de la salle de cours. "Ça me fait énormément de bien de retrouver mes camarades et ma professeure principale, raconte par exemple Gabriel. De retomber dans l'ambiance de l'école, de retravailler, réfléchir, parce que pendant le confinement, c'était une sorte de dérive. L'année s'est finie très brutalement." Gabriel finit même par l'avouer : oui, il est un peu frustré de ne pas pouvoir se frotter aux vraies épreuves du bac cette année. 

L'oral de rattrapage du bac, version Covid : écoutez le reportage d'Alexis Morel
--'--
--'--