Baccalauréat : une épreuve de philosophie sans pression

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Baccalauréat : une épreuve de philosophie sans pression
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Jeudi 17 juin, l'épreuve écrite de philosophie du baccalauréat aura lieu en présentiel pour les terminales. Dans le contexte sanitaire, seule une note, la meilleure, sera retenue : la note de l'épreuve ou bien du contrôle continu sur l'année. 

La crise sanitaire a bouleversé le baccalauréat, et cette année, pour l'épreuve écrite de philosophie, seule la meilleure note comptera dans la moyenne finale : celle de l'épreuve ou celle du contrôle continu. Pour les bons élèves, la tentation est de ne pas prendre l'épreuve au sérieux. "C'est du temps perdu, un gâchis d'énergie pour les professeurs correcteurs, et surtout on aura le sentiment de corriger quelque chose qui n'a pas de sens", lance une professeure de philosophie.

"Ne pas avoir un bac qu'on m'aura donné"

Beaucoup de lycéens révisent pourtant cette épreuve. "J'ai 13 de moyenne en philo, mais j'aimerais bien avoir plus, 15/16, même si c'est déjà bien, il n'y a pas vraiment d'enjeu, mais je le fais plus pour l'honneur, je n'ai pas envie d'avoir un bac qu'on m'aura donné", lance un élève de terminale. Certains élèves n'ont par ailleurs pas reçu leur note de contrôle continu. Tous devront, s'ils ne veulent pas avoir zéro, se présenter à l'épreuve. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bac 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.