Bac : des problèmes d'énoncés dans les séries S et ES

Les élèves des séries S et ES de mathématiques ont connu quelques sueurs froides au moment de passer l'examen. Des coquilles s'étaient glissées dans les énoncés. Des corrections ont dû être apportées par les surveillants.

C'est une épreuve redoutée. Encore plus quand il y a des erreurs dans l'énoncé. Dans les filières ES et scientifiques, certains élèves n'ont été prévenus que deux heures et demie après le début des épreuves. "Le sujet, je l'ai trouvé très difficile. Et qu'ils viennent tout juste une demi-heure avant la fin pour nous prévenir qu'il y ait une faute dans un exercice, voilà…", raconte désabusée une jeune fille. Pas d'erreur majeure donc, mais des coquilles pouvant porter à confusion, comme un problème d'annexe. "C'est abusé de nous prévenir [lors de] la dernière demi-heure. Certains élèves étaient partis un peu avant", regrette un autre élève.

Un processus pourtant strict

Pourtant, le processus de création de sujets est strict. Après la rédaction des énoncés, des professeurs cobayes les testent. Puis les sujets sont imprimés et stockés dans un local secret, avant d'être ouverts le jour J dans les centres d'examens.
Ce processus très encadré n'empêche pas les erreurs. Le ministère de l'Éducation nationale a dit qu'il en tiendrait compte. Le baccalauréat touche à sa fin, les dernières épreuves ont lieu lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des élèves passent le bac à Stasbourg, le 17 juin 2019.
Des élèves passent le bac à Stasbourg, le 17 juin 2019. (FREDERICK FLORIN / AFP)