À l'approche du bac, la pression monte

De nombreux élèves de terminale sont angoissés à la veille de la première épreuve du bac.

FRANCE 2

La pression monte à la veille de la première épreuve du baccalauréat. Leila Rachiki compte parmi les 700 000 candidats au bac, cette année. Si sa mère ne cache pas une petite appréhension, la jeune fille refuse de se laisser gagner par le stress. Pourtant, l'élève de terminale a connu quelques moments de panique durant l'année : "Il y a eu des moments où j'ai eu des pics de stress", affirme-t-elle. Aujourd'hui, elle relativise et fait office de coach pour ses amis, un peu plus angoissés. "Ma peur, c'est d'arriver devant la feuille et de perdre tous mes moyens", confie l'une de ses copines.

Les conseils d'un médecin

En cas de panique, "il faut tout de suite vous recentrer et vous dire 'je vais me détendre, me déstresser'. Vous soufflez brutalement en fermant éventuellement les yeux et après, vous respirez tranquillement", conseille le docteur Pierre Setbon, au micro de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des candidats lors d\'une épreuve du baccalauréat au lycée Fustel de Coulanges, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 16 juin 2014.
Des candidats lors d'une épreuve du baccalauréat au lycée Fustel de Coulanges, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 16 juin 2014. (FREDERICK FLORIN / AFP)