Autoroutes : patrouilles de nuit

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 23/08/2013Durée : 00h40

Si vous décidez de vous reposer sur une aire d'autoroute, soyez vigilants Des bandes sévissent sur les parkings et profitent du sommeil des voyageurs pour les détrousser. La gendarmerie patrouille pour mettre en garde routiers et vacanciers.

Une voiture tous feux éteints sans personne à bord. Une cible potentielle pour les voleurs.

On regarde si les gens n'ont pas laissé d'objets de valeur, des cartes bancaires, des caméras. Ils ont l'esprit en vacances ou au retour. Ils n'ont pas conscience qu'on les guête.

Camping car, caravanes, les campeurs profitent de ces aires gratuites pour faire une halte. Les gendarmes approchent cette caravane. L'occupant ouvre la porte.

C'est la gendarmerie, n'ayez pas peur.

Ce vacancier alsacien se sait vulnérable depuis qu'il a vécu une mésaventure dans le sud de la France.

Il y avait des camions, une place était disponible. A 23H les gendarmes ont frappé à la porte. On était endormis, ils nous ont montré qu'on était seuls sur l'aire. Tous les camions étaient partis.

Toutes les nuits cette patrouille arpente 12 aires de repos sur 140 km d'autoroute entre le Jura et la Saône-et-Loire.

On va regarder le camion arrête de manière a voir s'il n'y a personne autour avec des jerricans pour voler du carburant. On regarde aussi les parkings.

Les patrouilles surveillent les poids lourds. Leur carburant, mais aussi leur marchandise.

C'est déplorable, regardez.

Une quinzaine d'entailles sur ce camion. Les voleurs déchirent les bâches pour voir le chargement. Se faire voler pendant leur sommeil, c'est ce que redoutent les chauffeurs.

J'ai appris à avoir le sommeil léger, je ne dors que d'un oeil.

Sur les parkings, tous ont une histoire à raconter. Ce jeune homme a été piégé par des braqueurs bien renseignés qui prétendaient l'aider à retrouver sa route.

Ils m'ont déplié la carte, l'un d'eux me braquait avec un fusil. Il m'a dit tu as de la nourriture ou des tuyaux en cuivre.

Pendant leurs 4 heures de patrouille, les gendarmes surveillent les grosses stations et les petites aires de repos. Ils portent une attention particulière à ces grilles qui permettent d'entrer sur l'autoroute.

Ils peuvent mettre un véhicule en attente pendant que leur complice oeuvre sur l'aire. Une fois leur forfait termine, repartir par le réseau secondaire.

Depuis janvier, 54 vols ont été recensés dans le Jura. Il est difficile d'arrêter les malfaiteurs. Ils sont très mobiles et changent régulièrement de département.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==