Auberge de jeunesse : se loger à meilleur prix

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 26/04/2014Durée : 00h40

Depuis plus de 80 ans, elles proposent des prix défiant toute concurrence. Il y a 120 auberges de jeunesse en France qui se sont beaucoup modernisées ces dernières années.

Vous y croiserez un ours au petit déjeuner, des enfants qui courent avec leurs draps et des jeunes qui inventent leur propre Coupe monde de foot. Bienvenue dans l'une des plus grandes auberges de jeunesse de Paris. Le bâtiment a ouvert il y a un an. Avec 330 lits, c'est l'un des hôtels les moins chers de Paris. A la réception, ce soir-là, deux Canadiennes, une mère et sa fille.

C'est combien la chambre.

29,90 la nuit.

29 euros 90 par personne et par nuit, petit déjeuner compris, pour Paris, la formule est très intéressante, surtout qu'elle inclut de nombreux services. Cuisine pour se faire à manger soi-même, bar avec terrasse, connexion Internet gratuite, de quoi séduire les Canadiennes. Reste à voir l'essentiel: la chambre.

C'est propre. C'est très important.

Trois lits avec les draps et les serviettes fournis, des armoires qui ferment à clef, elles sont conquises.

Trois lits, c'est bien. Il n'y a plus qu'à rencontrer une troisième personne.

J'espère que cette personne ne viendra pas.

A ce tarif, il faut effectivement partager la chambre. Pas de W-C privatif mais un lavabo et une douche un peu surprenante pour elles. C'est vrai que les auberges de jeunesse ont beaucoup évolué depuis leur création, il y a plus de cinquante ans. Ces images de dortoirs ou de sanitaires collectifs sont révolus. Si l'architecture est plus moderne, l'ambiance, elle, est immuable. Ces enfants paraissent bien sages et pourtant.

Ils n'arrêtent pas de crier.

Et toi aussi, tu fais n'importe quoi.

Pour les groupes, six lits maximum par chambre. Une norme appliquée par la plupart des nouvelles auberges de jeunesse.

Des petits groupes de trois, quatre, cinq, c'est quand même plus facile. C'est plus calme.

Les groupes représentent 70% de la clientèle. Grâce à eux, l'auberge est presque complète toute l'année. C'est une association à but non lucratif qui la gère. Comme elle loue le bâtiment à la mairie à un tarif préférentiel, elle n'a aucun mal à équilibrer les comptes.

Le.

temps d'avaler un petit déjeuner français plutôt complet et c'est parti pour une visite de la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==