Armée française : enquête sur les violences sexuelles faites aux femmes

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 28/02/2014Durée : 00h49

C'est encore un sujet tabou. Les violences sexuelles au sein de l'armée française. Jean-Yves Le Drian va ouvrir une enquête interne au ministère de la Défense, après la publication d'un livre, où plusieurs femmes disent avoir été victimes de harcèlement ou de viol. Nous avons rencontré une femme qui a servi 10 ans dans l'armée de terre. Depuis, elle a porté plainte et a quitté l'armée.

De ses dix années dans l'armée de terre, elle n'a gardé que cet album photos. Des souvenirs d'une vie qu'elle a choisi de quitter il y a un an et demi. Femme officier, elle a été victime de harcèlement de la part de son supérieur. Elle nous raconte sa descente aux enfers.

Des messages, des lettres, il utilisait le téléphone de service pour me dire des choses intimes. Qu'il voulait me voir, qu'il pensait à moi. Etc. Au début, j'ai essayé de le raisonner calmement. Comme cela ne marchait pas j'ai été plus ferme voire agressive. Il réagissait très mal.

Lors d'un déplacement professionnel, elle se retrouve logée dans le même hôtel que son chef. Il la convoque pour un entretien.

Je suis entrée dans sa chambre. Quand je rentre, je réalise que le piège se referme, que c'est trop tard.

Ce soir-là, elle raconte avoir été violée par son supérieur. Un traumatisme qu'elle a dénoncé à sa hierarchie.

J'ai rendu compte à l'institution militaire qui a fait une enquête interne. J'ai demandé à avoir les résultats de cette enquête. L'armée a refusé. J'ai donc décidé de porter plainte dans le civil.

Un an et demi après les faits son chef a été placé en garde à vue. Des histoires comme celle de cette officier, le ministère de la Défense reconnaît en avoir connaissance. Dans un rapport confidentiel, 39 cas ont été répertoriés.

Il faut faire la transparence sur ça. Le traitement doit être irréprochable. Il y a des sanctions disciplinaires et des poursuites judiciaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==