VIDEO. Une loi pour mieux diagnostiquer la maladie de Lyme ?

Le gouvernement prévoit une loi pour pouvoir mieux prendre en charge cette maladie causée par les piqûres de tiques.

France 2

Une simple piqûre de tique et les conséquences peuvent être dramatiques. La maladie de Lyme, transmise par l'insecte, peut causer des symptômes allant jusqu'à la paralysie totale. Yannick, 13 ans, piqué lors d'une balade en forêt, s'est retrouvé paralysé du buste jusqu'aux orteils, sans pouvoir bouger à cause de la maladie.

Il a fallu plus d'un an pour trouver le bon diagnostic. "Pendant 11 mois, on a fait quatre hospitalisations dans les hôpitaux du nord, sans diagnostic posé", détaille le père du garçon. Les médecins pensent même à une cause psychiatrique. "Je n'arrêtais pas de leur dire que je n'étais pas fou, que je sentais que c'était des vrais douleurs organiques, témoigne Yannick. Ils nous riaient au nez."

Une tache rouge caractéristique


Finalement, c'est un infectiologue qui va trouver la source de cette paralysie, en constatant une tache rouge sur la peau du garçon, caractéristique de la maladie de Lyme. Son diagnostic allait pourtant contre le test Elisa, un test controversé "qui n'est pas assez sensible mais le seul autorisé pour le dépistage en première ligne", explique le professeur Perronne.


De fait, une fois que le test réfute la présence de la maladie de Lyme, il est impossible de faire un autre test. Le traitement est pourtant identifié : après deux mois sous antibiotique, Yannick a pu quitter l'hôpital.
 

Le JT
Les autres sujets du JT