Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le geste tendre d'un chimpanzé remis en liberté envers Jane Goodall

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

La femelle, nommée Wounda, a embrassé une dernière fois la célèbre primatologue au moment de retrouver la vie sauvage en République démocratique du Congo, fin 2013.

C'était en juin 2013. Wounda, une femelle chimpanzé sauvée par l'Institut Jane Goodall retrouvait la liberté en République démocratique du Congo. Avant de faire ses adieux aux humains qui avaient pris soin d'elle, la primate a enlacé Jane Goodall, la légendaire primatologue, icône de la protection de la nature. Un geste d'une étonnante humanité.

Wounda n'était qu'un bébé chimpanzé lorsque des braconniers ont tué sa mère, comme le raconte Gentside Découverte. Elle a alors été recueillie au Centre de réhabilitation pour Chimpanzés de Tchimpounga. Les équipes de l'Institut Jane Goodall ont nourri la petite femelle. Une période critique pour Wounda qui a failli être emportée par plusieurs maladies. Mais Wounda a résisté et les soigneurs l'ont préparée à être un jour réintroduite dans la nature.

Le singe a été transporté jusqu'à l'île de Tchindzoulou. Là, sa cage a été ouverte. Wounda en est sortie, a inspecté les lieux. Et avant de partir explorer son nouvel habitat, la femelle a attiré à elle Jane Goodall et a longuement serré dans ses bras la spécialiste mondiale des chimpanzés de bientôt 80 ans, celle qui la première a observé ces primates dans leur milieu naturel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.