Cet article date de plus de cinq ans.

Un homme se déguise pour vivre une semaine comme une chèvre

A l'aide de prothèses, le Britannique Thomas Thwaites s'est glissé au sein d'un troupeau de chèvres, dans les Alpes suisses.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les chèvres suisses ont, dans l'ensemble, bien accueillies le designer Thomas Thwaites et son drôle de déguisement. (TIM BOWDITCH)

A quoi ressemble la vie d'une chèvre ? C'est ce qu'a voulu savoir le designer britannique Thomas Thwaites. Pendant une semaine, en septembre 2014, le jeune homme a vécu à quatre pattes dans les alpages suisses, rapporte Le Monde.fr et le magazine Vice (en anglais).

Avec ses prothèses, Thomas Thwaites a eu quelques difficultés à se déplacer. (TIM BOWDITCH)

Au média américain, Thomas Thwaites explique avoir voulu découvrir ce qu'était la vie d'un animal insensible aux angoisses et aux frustrations de la vie humaine. "Cette situation permet de ne plus avoir à se préoccuper de l'argent, de la famille ou de n'importe quoi d'autre", précise-t-il au Monde.fr. Le designer détaillera son expérience dans un livre, Goatman ("L'homme chèvre"), à paraître en avril 2016.

"Si je tombais, je n'avais pas de mains pour m'éviter de percuter un rocher"

Grâce à une bourse de la fondation Wellcome Trust, il s'est fait fabriquer des prothèses de pattes avant et arrière. Un berger suisse a accepté de le laisser vivre avec son troupeau pendant 3 jours en septembre 2014. Il a passé le reste de la semaine à errer comme une chèvre solitaire.

CMS-ContentHasMedia_1238389

L'expérience s'est avérée plus ardue que prévue : les déplacements sont compliqués, voire dangereux. "Si je tombais, je n'avais pas de mains pour m'éviter de percuter un rocher", explique-t-il à Vice. Le froid et l'humidité l'ont également dissuadé de dormir dehors.

La cohabitation avec ses "congénères" s'est en revanche bien passée, même s'il avoue avoir parfois eu peur de leurs "cornes plutôt coupantes et pointues". Un berger, dont les chèvres ont brouté aux côtés de Thomas Thwaites, assure même qu'elles ont accepté leur drôle de voisin.

CMS-ContentHasMedia_1238393

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.