Ouverture de la chasse : "Aujourd'hui, chasser bourré, c'est légal" dénonce l'association de défense des animaux sauvages

Alors que la chasse est ouverte, depuis dimanche, pour 9 département, Madeline Reynault, de l'association de défense des animaux sauvages, réclame "la mise en place d'un seuil légal de concentration d'alcool dans le sang pour pouvoir faire des alcootests".

Photo d\'illustration d\'un chasseur. 
Photo d'illustration d'un chasseur.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

C'est l'ouverture de la chasse dimanche 24 septembre pour 9 departements de l'Ouest de la France (Manche, Orne, Sarthe, Loir-et-Cher, Mayenne, Eure-et-Loir, Indre, Cher). A cette occasion, près de 900 associations de défense des animaux, mais aussi de promeneurs et de cyclistes demandent au gouvernement d'interdire la chasse le dimanche dans toute la France. "Aujourd'hui, chasser bourré, c'est légal" s'est indignée dimanche sur franceinfo Madeline Reynault, de l'association de défense des animaux sauvages (ASPAS).

"On demande la mise en place d'un seuil légal de concentration d'alcool dans le sang" 

"On demande des contrôles de l'état de santé des chasseurs et la mise en place d'un seuil légal de concentration d'alcool dans le sang pour pouvoir faire des alcootests", poursuit-elle. Les règles de sécurité aujourd'hui sont insuffisantes selon Madeline Reynault. "Quand vous faites un sport, vous faites un certificat médical chaque année par exemple. En France, vous passez votre permis de chasse une seule fois ; après, on ne contrôle plus votre vision, votre état physique", souligne Madeline Reynault.

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage comptabilise 143 accidents de chasse, dont 18 accidents mortels, entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017. Le week-end dernier, quatre ânes ont été tués par un chasseur suisse à Arith dans les Bauges (Savoie). La Fédération de chasse de Savoie a condamné ses tirs mais refuse de parler "d'accident de chasse".

Madeline Reynault : "Aujourd'hui, chasser bourré, c'est légal"
--'--
--'--